La derniere croisade : forum de guilde Index du Forum


Web-séries

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    La derniere croisade : forum de guilde Index du Forum -> SUJETS DIVERS AUTRE QUE JEU -> videos
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
ericnouveau
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 15 Aoû 2009
Messages: 25 054
Localisation: toulouse
grade dans la guilde: mg
Masculin
Point(s): 60 886
Moyenne de points: 2,43

MessagePosté le: 06.12.12 15:29    Sujet du message: Web-séries Répondre en citant

Web-séries
1

Première partie du dossier passant en revue les grandes web-séries
Sommaire


Depuis plusieurs années, un phénomène en plein essor anime et rythme nos semaines : les web-séries.

Ces séries sont à classer en dehors de tout code pré-établi et méritent ce grand engouement. Si l'on devait les comparer à une série télé existante, nous pourrions citer sans conteste Kaamelott : format similaire, acteurs récurrents, procédés humoristiques basés sur le dialogue, etc. Mais attention, car « web-séries » ne désigne pas seulement des séries filmées, car les pionniers du genre sont Les Reflets d'Acide et Adoprixtoxis. Ces séries audio sont à comparer aux feuilletons radio de la jeunesse de nos parents, quand la télé n'était pas démocratisée. Il ne faut pas non plus oublier les séries animées et les BD des blogs BD. Car tout comme les web-séries sous format vidéo et audio, celles-ci présentent bien toutes les caractéristiques d'une web-série.







Dès lors, comment peut-on définir une web-série ?

On a tendance à croire que pour parler de web-série, il faut des acteurs, des auteurs et un portage sous d'autres supports. En réalité, ce qu'on qualifie de web-série, ce sont tous les contenus à histoire se déroulant en chapitres distincts et à publication sur le Net. C'est pourquoi on peut rattacher les blogs BD à cette catégorie. Une preuve ? Le blog BD BadStrip. Ce blog est tenu, comme vous le savez peut-être, par Davy Mourier, alias Régis Robert. Dans ce blog, il publie régulièrement des « Strip » qui mettent en scène toujours le même personnage face aux épreuves de la vie. Lorsque l'on lit l'histoire depuis le début, on peut voir une évolution. Et si on dit que Régis Robert est Davy Mourier, c'est à cause d'une web-série assez connue, Nerdz.

Au final, c'est en utilisant les mêmes procédés dans la série filmée et sur son blog BD que l'auteur a su fédérer une communauté comme le font les Flanders Company ou le Visiteur du Futur.
Les web-séries sont un phénomène de société qui prend de plus en plus d'ampleur. Tellement que des récompenses ont été créées pour récompenser les meilleures web-séries, et les meilleur(e)s acteurs/actrices. L'une des cérémonies les plus connues est celle des Streamy Award (Streamys) qui se déroule aux États-Unis. Il y a déjà eu deux cérémonies, en 2009 et en 2010. C'est en février 2013 que la prochaine tenue aura lieu, avec vraisemblablement une plus grande professionnalisation des votes. Espérons que des séries françaises y seront nominées, qui sait ?

Dans le premier jet de ce dossier, deux séries seront abordées : Le Donjon de Naheulbeuk, de PoC, et bien entendu NOOB, de Fabien Fournier. Pourquoi choisir ces deux séries en particulier ? Et bien, elles sont assez similaires, toutes deux ont pour thème le jeu de rôle, elles ont été portées sur de multiples supports comme la BD ou le roman. C'est donc une analyse de ces web-séries qui permettra de déterminer la clé de leur succès.




Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: 06.12.12 15:29    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
ericnouveau
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 15 Aoû 2009
Messages: 25 054
Localisation: toulouse
grade dans la guilde: mg
Masculin
Point(s): 60 886
Moyenne de points: 2,43

MessagePosté le: 06.12.12 15:29    Sujet du message: Web-séries Répondre en citant

Web-séries
1

Première partie du dossier passant en revue les grandes web-séries
Sommaire


Impossible de commencer ce premier dossier consacré aux web-séries sans vous parler de la très célèbre saga MP3 du Donjon de Naheulbeuk, considérée par beaucoup comme le précurseur des séries audio sur la toile
.


Le Donjon de Naheulbeuk a été créé en l’an 2000 par Pen of Chaos (John Lang), musicien, écrivain et bien évidemment humoriste, qui à partir d’une simple recette a réussi à créer un véritable phénomène.


C’est dans de courts épisodes de 3 à 12 minutes et en s’inspirant des « deux minutes du peuple » de François Pérusse, que l’auteur va nous raconter l’histoire d’une compagnie de héros (ou de bras cassés), dont le but est de découvrir une statuette plus ou moins sacrée afin de rompre une très ancienne malédiction que le mage noir, et seigneur du donjon Zangdar, a lancé.




Cette compagnie de héros, parlons-en justement : elle est composée de personnages atypiques, mais très communs dans l’univers fantasy, avec tous les clichés inclus dans le bundle.

Nous retrouvons ainsi le Ranger, le chef de groupe. C’est le premier personnage que l’on rencontre dans la saga. Il sera toujours là pour que le groupe garde une certaine cohésion, malgré les bêtises et les prises de tête de ses compagnons. Ce personnage pourrait éventuellement être associé au personnage principal, car c’est celui qui essayera, en vain, de mener son groupe à la victoire.

Le Barbare est aussi un personnage d'anthologie dans la saga. Comme son nom l’indique, et comme il le répètera souvent pendant l’aventure, il ne pense qu’à une chose : La Baston ! Le barbare n’est pas un personnage très intelligent et il déteste toute forme de magie. Il vient à l’origine des terres de Kwprztt (celui qui arrive à le prononcer gagne toute notre considération) et vénère le dieu de la guerre « Crôm ».

Le Nain pourrait être considéré comme le troufion du groupe. Peu courageux, sans répartie, la seule chose qui l’intéresse est de siroter tranquillement sa chope de bière. Son seul intérêt et le charme de ce personnage ne viendront qu'accentuer les nombreuses débilités qu’il fera et les prises de tête qu’il aura avec l’elfe, car tout le monde le sait : les nains détestent les elfes. Ne pensant qu’à lui, il sera toujours là pour fouiller avant tout le monde les cadavres des nombreux monstres que le groupe tuera afin de s’approprier l’or (qu’il sera bien évidemment forcé à partager ensuite, sous les coups du barbare.)

L’Elfe est un des deux personnages féminins du groupe : comme toutes les elfes, elle est élégante et très belle, mais aussi très bête (vous connaissez beaucoup de personnes qui taperaient aux portes d’un donjon fermé afin que l’on vienne vous ouvrir ?). L’elfe manie plus ou moins bien un arc (chapeau bas pour la flèche qu’elle plantera dans les fesses du voleur), elle peut voir dans la nuit (« Moi je n’ai pas besoin de torche, je suis nyctalope »). Elle a horreur du nain et ses seules passions sont de cueillir des framboises, coiffer des poneys et se baigner dans les lacs à la lueur du soleil.

La Magicienne est le 2ème personnage féminin du groupe. Elle se passionne pour les sorts et les livres en général. C’est aussi le personnage qui servira de lien de communication entre le groupe et l’ogre. Elle n’est vraiment pas puissante au début de la saga (avec son sort de lien avec les ennemis complètement raté), mais s’affirmera au fil de l’aventure.

L’Ogre est la créature du groupe, et seule la magicienne peut le comprendre. Il est sans cesse assoiffé, affamé (heureusement qu’il y a les cadavres des monstres), et n’hésite pas à faire ses besoins près du groupe. C’est un personnage brutal et sans convenance, et c’est cela qui fait son charme au sein de la compagnie. Sous cette apparence ignoble, il est aussi très féru de musique et manie la guitare à la perfection.

Gluby est un des derniers personnages à rejoindre le groupe. C’est un gnome des forêts du Nord, très malin, mais mal considéré par les autres membres qui l’utiliseront uniquement comme appât ou pour servir leurs intérêts personnels.

Le Ménestrel est le personnage totalement inutile de l’aventure, qui ne vit que pour ses chants et la poésie. Il a eu une relation très proche avec l’ogre, de par leur passion commune pour la musique.

Le Paladin rencontrera et rejoindra nos aventuriers plus tard dans l'histoire. Celui-ci a besoin d’or afin d’acquérir un puissant artefact : Le Polochon de Zuggira.

Le monde se compose aussi de nombreux autres personnages secondaires, mais il serait dommage de vous les spoiler, car nous vous en dirions beaucoup trop sur les nombreuses aventures que vivront nos personnages.

Sachez juste que les personnages vont vivre des aventures inattendues, rencontrer des personnages tous plus loufoques les uns que les autres et surtout nous faire taper une sacrée bonne tranche de rire !




Pourquoi un tel succès ?

Le Donjon de Naheulbeuk est probablement la saga MP3 la plus connue de nos jours, dans un premier temps grâce au projet lui-même (une saga MP3 heroic-fantasy portée vers l’humour, l’ironie et la dérision), mais aussi grâce aux nombreux projets annexes qu’il a inspiré, car le donjon de Naheulbeuk a aussi été, dans un premier temps, porté en support BD. Il compte actuellement 11 tomes couvrant les 3 premières saisons de la série, ainsi que près de la moitié de la quatrième. John Lang a aussi publié récemment 3 autres tomes portant sur les Arcanes de Naheulbeuk ainsi que l’Encyclopédie des terres de Fangh.

Grâce au donjon de Naheulbeuk, la Naheulband a elle aussi vu le jour. C'est une compagnie de ménestrels créée par Fang et l’auteur, qui interprètent les nombreuses chansons tirées de l’univers de Naheulbeuk , ainsi que beaucoup d’autres, inspirées de vraies chansons traditionnelles.

Les saisons 3, 4 et 5 ont aussi été portées en romans.

- Le Donjon de Naheulbeuk : La Couette de l’Oubli



- Le Donjon de Naheulbeuk : L’ombre de Xarax


- Le Donjon de Naheulbeuk : Le conseil de Suak



De nombreuses adaptations vidéos ont aussi vu le jour, souvent créées par le fan base solide du projet.

Version World of Warcraft de l’aventure

Trailer du donjon de Naheulbeuk DVD fait par des fans

Un jeu de rôle papier est actuellement en cours de finalisation, les adeptes n’hésitez pas : Vivez les aventures de vos héros préférés !


La Saga MP3

Les Bandes dessinées

Les Romans

Le jeu de rôle papier

La Naheulband

Le jeu de société

Les Fan-Produits Naheulbeuk


Revenir en haut
ericnouveau
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 15 Aoû 2009
Messages: 25 054
Localisation: toulouse
grade dans la guilde: mg
Masculin
Point(s): 60 886
Moyenne de points: 2,43

MessagePosté le: 06.12.12 15:30    Sujet du message: Web-séries Répondre en citant

Web-séries
1

Première partie du dossier passant en revue les grandes web-séries
Sommaire


Après vous avoir inoculé l'esprit de Naheulbeuk, c'est au tour de NOOB d'habiter votre âme. Vous connaissez sûrement cette série, son public ne cesse de grandir, et les conventions les mettent sur le devant de la scène. Pour beaucoup, NOOB est la référence des web-séries françaises, et ce depuis plusieurs années.



C'est en 2008 que Fabien Fournier crée la série NOOB, et c'est le 7 novembre de cette même année qu'elle est diffusée pour la première fois sur les écrans sur la chaîne Nolife. Le format de NOOB n'a eu de cesse de se renouveler depuis lors. Au commencement, ce sont des épisodes de 4 minutes qui rythment le quotidien de centaines de Français, et aujourd'hui ce sont des épisodes de 10 minutes voire des épisodes en plusieurs parties qui font vibrer des milliers de gens partout dans le monde grâce aux versions sous-titrées.


Mais comment une production amateur peut-elle tant plaire ?


Il faut savoir qu'au début c’était Funglisoft qui produisait NOOB, association vidéoludique de fans de vidéo amateur. Mais depuis que cette web-série a pris de l'ampleur, les gens de Funglisoft, et entre autres Fabien Fournier, ont décidé de créer de vrais studios de production. C'est de cette manière qu'Olydri Studio est né. Si cette série a tant plu, c'est en premier grâce au thème abordé : les MMORPG. En effet, c'est la première série, plutôt bien médiatisée, à traiter ce domaine, et on ne pourra pas le nier, avec un certain brio. Dès le commencement du premier épisode le spectateur se rend compte que tout se passe comme lorsqu'il crée son avatar sur Wow, GW, PW, etc. Dès lors, l'auditoire est captivé et c'est là que la série commence réellement avec l'entrée en jeu du personnage fraîchement créé. Gaea, l'invocatrice, se connecte et rencontre Sparadrap, le prêtre. Bien sûr, de multiples personnages font leur apparition tout au long de la série, mais un groupe est le centre de toutes les attentions : la guilde NOOB. D'où le nom de la série d'ailleurs. Analysons tout de suite chacun de ses membres.




Cette guilde est sûrement la pire, mais en même temps la plus représentative des mentalités que l'on trouve au sein des MMO. Chaque personnage présente un caractère bien trempé et est en même temps une caricature des caractères présents sur de tels jeux.

En premier nous citerons Arthéon, Le Guerrier, chef de la guilde NOOB, ancien lvl 100. Ce joueur présente le déshonneur d'abuser de triches sur les jeux en ligne. C'est en effet en commandant des PO sur le très célèbres site farmerchinois.com qu'il a obtenu certains des plus puissants items du jeu. Mais, malheureusement pour lui, il a été sanctionné pas un MJ, et son avatar niveau 100 a été suspendu indéfiniment. Dès lors, Stanislas Châtelin n'a de cesse de vouloir réobtenir le niveau 100 sur son nouvel avatar. Malheureusement, seule la guilde NOOB recrute ouvertement. C'est donc la déchéance totale pour lui, qui faisait partie de la meilleure guilde d'Horizon 1.0, le MMORPG auquel lui et ses amis jouent. Après quelques mois passés au sein de cette guilde, et l'arrestation de l'ancien chef, c'est Arthéon qui reprend le flambeau avec sa touche personnelle. C'est entre autres grâce à lui et à sa connaissance poussée de l'univers d'Olydri (nom du monde d'Horizon) que la guilde NOOB aura la chance de participer à plusieurs évents rares. Arthéon représente ici le chef de guilde calme, mais passionné.

Dès lors, impossible de passer outre la présentation du seul soigneur de cette guilde, Sparadrap ! Ce personnage est LE noob en puissance. Incapable de heal correctement, ni d'utiliser ses sorts, c'est sa bêtise qui attirera le regard des foules. Sparadrap sera pendant longtemps la bête noire de sa guilde, incapable de faire quoi que ce soit de correct, il fera toujours recommencer son équipe des dizaines de fois pour atteindre un objectif. Mais fort heureusement, Sparadrap, alias Kevin Lepape, dispose d'un mental d'acier, d'une patience à toute épreuve, d'un acharnement immodéré, dans la capture de Smourbifs. Il faut savoir que le Smourbif est un mignon petit animal poilu inoffensif qui est insaisissable normalement. Si Sparadrap est capable d'avoir toute une collection de tels animaux, ce n'est pas grâce au hasard. Il est capable de se débrouiller seul, ce que vous verrez peut être dans la saison 3 et la saison 4 si vous regardez la série. Sparadrap représente donc ici l'innocence et le Kevin parfait. D'où son nom de Kevin Lepape sûrement.

Vient ensuite le tour d'Omega Zell, l'assassin. Cet énergumène est le macho marseillais pur et dur. Il n'y a pas un seul épisode où Omega Zell ne raille pas Gaea ou Sparadrap. Dès que Sparadrap fait une bourde, Omega Zell commence à rager. Le plus malheureux dans tout ça, c'est qu'en critiquant les femmes, il se critique lui même. Pour lui, les femmes n'ont rien à faire sur un MMORPG, et doivent faire la cuisine, pourtant on verra dans la série que Gaea s'en sort beaucoup mieux que lui, même s’ils passent leur temps à se disputer. Si Omega Zell est si agressif envers les femmes, c'est à cause de son boulot. En effet, dans la vraie vie Morgan Lavande, l'homme au nom de fleur de filles, travaille pour une chaîne de télé nommée : Féminine TV. Toutes ses collègues de travail sont des femmes et il ne le supporte pas. C'est donc un macho immature et rageur. Le plus drôle c'est qu'il est en extase devant Famtöm, le meilleur joueur. En effet, dès qu'il le voit il perd ses moyens comme s’il voyait son âme sœur. Son but est de devenir le futur numéro 1 avec toute la classe de Fantöm. Dès lors, les railleries fusent, car son attachement immodéré à ce joueur et son aigreur vis-à-vis des femmes le font passer pour un homo refoulé, terme qu'il déteste.

Vient enfin le tour de Gaea, seul personnage féminin du groupe, et premier personnage que l'on voit dans la série. Que dire de ce personnage si ce n'est qu'il est manipulateur à souhait, retors, pervers, et la cible préférée d'Omega Zell. Et bien, Gaea étant la seule fille du groupe, et la dernière recrutée n'est pas aidée, ce qui a pour effet de satisfaire Omega Zell. Pourtant, en peu de temps, elle aura rattrapé ce dernier par des combines plus ou moins louches. Le personnage de Gaea est clairement le personnage faux jeton, manipulateur et peureux. En effet, c'est par la ruse que Gaea ne paiera aucune cotisation de la guilde, n'attaquera aucun monstre, et se remplira les poches. Grâce à son blog et aux vidéos prises en jeu, elle arrivera à faire chanter du plus petit joueur jusqu’au numéro 1, Fantöm. Dès lors, elle ira de chantage en chantage pour gagner le plus possible en en perdant le moins. Le comble c'est que même dans la vraie vie Grabrielle Jolivet est la pire des arnaqueuses, elle squatte le Wi-Fi de ses voisins, ne va pas en cours en se faisant porter malade pour jouer, etc. Gaea représente donc ici le personnage vénal et acariâtre des MMORPGs, qui veut tout avoir de suite sans rien faire et en exploitant le plus de choses.

Ces quatre personnages sont les plus importants de la guilde NOOB, ils seront rejoints par d'autres comme Couette, Ivy, Fantöm, etc. Ce sont eux qui représentent le corps même de la série, et c'est par leur bêtise et leurs difficultés à monter de niveau que le plaisir est atteint. Quoi de plus drôle que de voir des gens galérer juste par bêtise ? Pour connaître plus encore l'univers et les personnages, une seule solution, regarder la série.


Pourquoi un tel succès ?

NOOB est l'une des web-séries vidéo les plus regardées en France, mais si son succès est si grand, ce n'est pas seulement grâce au jeu d'acteur, mais également de par leur diversification et leur déplacement. En effet, « les NOOB » se déplacent de convention en convention partout en France pour rencontrer les fans et entretenir le public. Ce n'est donc pas étonnant que leur communauté ne cesse de grandir. Fait important à signaler, NOOB surfe sur la même vague que le Donjon de Naheulbeuk, ils ont sorti plusieurs livres décrivant les intersaisons, des BD complémentaires, des Goodies, etc. Ce sont 4 tomes, 7 BD, et des tonnes de contenu sur leur site internet qui viennent compléter l'univers et le background d'Olydri. Les fans de RP ne seront pas déçus en lisant les livres et prendront plaisir à suivre des aventures bien plus sérieuses.


Grâce à NOOB, Fabien Fournier a pu démontrer que l'amateur peut être de bon niveau, et que ce ne sont pas les gros moyens qui font les meilleures séries. C'est par le biais des Goodies et de livres/BD que le phénomène NOOB a pu s'améliorer, BD écrite par Florence Torta et Philippe Cardonna, célèbres auteurs de Sentaï School.

Niveau livres, ce sont les saisons 1.5, 2.5, 3.5 et 4.5 qui ont été écrites et qui apportent de la clarté au niveau du scénario. Bien sûr, comme « les NOOB » ne cessent de le répéter, chaque support seul suffit à comprendre l'histoire. Il n'est donc pas obligatoire d'avoir tous les romans, toutes les BD et d'avoir vu tous les épisodes pour apprécier. C'est la force de cette web-série.

NOOB 1.5 : La Pierre des Âges


NOOB 2.5 : Le Continent sans retour


NOOB 3.5 : Les fantômes du passé


NOOB 4.5 : La Faction du Chaos



Pour finir, il faut préciser que NOOB a lancé un appel d'offres pour développer le MMORPGS décrit dans les romans, le projet stagne toujours pour le moment. Seul un NOOB sur RPG-Maker est disponible.



Aller, pour finir voici le premier épisode de la série, profitez bien, ça n'a de cesse de s'améliorer.


Revenir en haut
ericnouveau
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 15 Aoû 2009
Messages: 25 054
Localisation: toulouse
grade dans la guilde: mg
Masculin
Point(s): 60 886
Moyenne de points: 2,43

MessagePosté le: 06.12.12 15:31    Sujet du message: Web-séries Répondre en citant

Web-séries
1

Première partie du dossier passant en revue les grandes web-séries
Sommaire


On peut ainsi constater que les web-séries sont très volatiles et c’est grâce à des procédés similaires (la mise en avant de produits dérivés) qu’elles arrivent à se distinguer et surtout à se faire connaître. La diversité dont a fait preuve le donjon de Naheulbeuk en fait aujourd’hui un projet exemplaire à suivre pour d’autres instigateurs qui aimeraient faire connaître leur série.



Néanmoins, la diversité ne risquerait-elle pas d’éclipser l’essence même de la web-série ? D’en retirer l’âme et tout ce qui fait qu’on l’aime ?


N’hésitez pas non plus à nous proposer d’autres Web-séries que vous aimeriez voir paraître sur le site de Millenium. Nous nous ferons un plaisir de les tester puis de publier dessus !


Belle journée à tous et à la semaine prochaine.


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 03:19    Sujet du message: Web-séries

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    La derniere croisade : forum de guilde Index du Forum -> SUJETS DIVERS AUTRE QUE JEU -> videos Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  


|video guilde |<calendrier guilde |jeu detente |Album Photo | Portail | Index | creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation