La derniere croisade : forum de guilde Index du Forum


WoW : Histoire des raids exploits

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    La derniere croisade : forum de guilde Index du Forum -> SUJETS DIVERS AUTRE QUE JEU -> divers
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
ericnouveau
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 15 Aoû 2009
Messages: 25 063
Localisation: toulouse
grade dans la guilde: mg
Masculin
Point(s): 60 922
Moyenne de points: 2,43

MessagePosté le: 04.09.12 12:32    Sujet du message: WoW : Histoire des raids exploits Répondre en citant

WoW : Histoire des raids exploits
7

World of Warcraft : bugs et raids exploits

Ces derniers jours, le site WoW insider publiait un article sur l'histoire des raids exploits dans WoW dans sa rubrique WoW archivist. Scott Andrews, l'auteur de ce dossier en deux parties est revenu sur l'histoire des différentes triches et autres utilisations de bugs connues survenues dans WoW depuis Vanilla. Vous pouvez également compléter cette lecture par notre article paru en décembre dernier sur l'histoire des bugs exploits.

Citation:
Scott Andrews sur Histoire des raids exploits (Traduction - Source 1 et Source 2)

Une semaine après la sortie de Mists of Pandaria, le premier raid de l'extension sera disponible et la course au world first sera officiellement lancée. Pour les raideurs les plus dévoués, un world-first est un rêve devenu réalité, l'ultime exploit d'un raid, être le premier au monde à tomber un boss. Les autres seront tout aussi excités à l'idée d'être premiers d'une région, ou d'un royaume.
Pour réaliser ces rêves cependant, certaines guildes contournent les règles. Que vous appeliez cela tricher ou "user créativement des mécaniques du jeu", c'est arrivé plusieurs fois dans la longue histoire des raids de WoW. Les différentes méthodes usées furent aussi variées et créatives que les boss eux même, faisons un petit retour vers elles !


Le buff du lieur de sort

Ragnaros, du Cœur de Magma, eut un des « exploits » (un contournement disons), les plus intéressants de leurs histoire. Il n'était même pas dans la même instance !
Voici ce qu'il fallait faire. Les membres du raid allaient à LBRS 10 à la fois. L'un d'eux devait être un Prêtre. Celui ci pouvait faire un contrôle mental sur un PNJ dans la toute première pièce, appelé Lieur de sort du Bouclier balafré. Grâce à lui, le Prêtre pouvait buffer un joueur pour lui donner +81 en résistance au feu pour une heure. La résistance se stackait avec d'autres buffs, tout comme la réduction propre à l'équipement, réduisant les dégats du Seigneur du Feu. Bien sûr, si vous subissiez un wipe, il fallait tout recommencer.
Blizzard n'a jamais condamné cette stratégie, donc elle reste une mécanique créatif en soit. Beaucoup de guilde utilisèrent cet avantage à Vanilla pour faire leurs first kill de Ragnaros. Au patch 2.1.3 à BC, Blizzard retira la capacité de buff un autre joueur au delà du niveau 63, donc il est toujours possible de l'utiliser contre le Ragnaros original (si vous avez une guilde RP lvl 60 par exemple).


Intervention divine demandée

Contre le boss Tranchetripe L'Indompté du Repaire de l'Aile Noire, un paladin pouvait éviter à son raid les déboires de toute la phase 1. Celle ci incluait une mécanique permettant de contrôler le boss, le rendant temporairement amical. Ceci permettait donc de lui lancer des sorts pour le buffer, des sorts comme l'Intervention Divine. Pendant que Tranchetripe était dans sa petite bulle, vous aviez un suicide du raid complet. Mais tous les adds de la phase 1 disparaissaient aussi. Un rez par une pierre d'âme permettait de faire vite revenir le raid, et ainsi de forcer le boss à tuer les œufs sans aucune résistance et aucun add.
C'était clairement un problème bien plus important que le buff de résistance au feu pour Ragnaros, pas seulement parce qu'il permettait de passer toute une phase, mais surtout parce que seuls les joueurs de l'Alliance (et leurs paladins) le pouvaient. La Horde n'obtint en effet les paladins qu'après la sortie de BC. Blizzard décida donc de régler ce problème.
L'ID comme on l'appelait, était la source de nombreux raids exploits. Ce n'est pas surprenant venant d'une capacité permettant de rendre un allié immunisé aux dégâts durant 3 minutes ! Par exemple, certaines guildes s'en servaient encore pour annuler une >Marque du champion déchu sur le Porte-mort Saurcroc à ICC. Blizzard décida finalement de totalement retirer ce sort pour la sortie du patch pré-cata (4.0.1).



Si je combat que ce seul mec, pourquoi ça fait si mal ?


Mandokir ne sait pas regarder en haut

Vous remarquerez que les salles de boss actuelles n'ont que très peu de géométrie en 3D variée. Elles sont le plus souvent plates, sans trop de dénivelés. La raison découle des leçons retenues par certaines rencontres comme à Zul Gurub et son originel Mandokir.
Mandokir avait une mécanique faisant qu'il « regardait » périodiquement un joueur. Si vous utilisiez une capacité avant la fin du debuff, il vous tuait en un coup.
Le « saigneur » avait une petite structure, de type ziggurat, dans sa salle. Les guildes ont vite réalisées qu'en se plaçant sur l'un des blocs en hauteur, le regard du boss pouvait être totalement ignoré par tout le raid execpté du tank resté en bas. Le boss ne depoperait pas réellement, mais son animal raptor oui. C'était donc un énorme bénéfice, puisque vous pouviez ignorer également le raptor jusqu'à la mort du boss !
Cela ne marchait que si vous métamorphosiez un PNJ au sommet de la ziggurat et mettiez tout le monde en position avant de le tuer, sa mort lançant l'aggro de Mandokir.


Les yeux du bug

La version jumelle de ZG à 20 joueurs, les Ruines d'Ahan'Qiraj, n'était pas immunisée aux exploits non plus. Les chasseurs en étaient cette fois la clé. Utilisant la technique Œil de la bête, les chasseurs pouvez faire bugger Rajaxx et Ossirian à la fois.
En prenant l'aggro de Rajaxx à l'aide d'un pet, un chasseur pouvait pull le boss de façon indépendante de ses vagues d'adds. Bien sur après avoir tué Rajaxx, vous aviez toujours à combattre ces vagues pour progresser à travers l'instance. Cependant, vous n'aviez plus à vous soucier d'un argneux général Quiraj (qui rage ?) à l'autre bout, et c'était une grande aide.
Face à Ossirian, un pull similaire avec un pet suivi immédiatement d'un Feindre la mort faisait apparaître un cristal permanent. Il faut savoir que kiter le boss de cristal en cristal pour lui faire disparaître son « god mode » était la partie la plus difficile du combat, cet exploit trivialisait donc totalement la rencontre.
Tout comme l'intervention divine, les Yeux de la bête furent la cause de trop nombreux problèmes pour les designeurs de raids, si bien qu'elle fut retirée au patch 4.0.1.


La parade du recousu

Parfois, l'équipement peut être exploité aussi facilement que la configuration d'une salle. Comme ce fut le cas pour la rencontre de Naxx 60 avec le Recousu. Le T2 guerrier et son set de huit pièces donnait un bonus à la parade. Le coup haineux du Recousu était plus un sort qu'une véritable attaque. Pourtant, si vous déclenchiez le bonus à la parade avant d'engager le boss (en faisant un duel puis en vous téléportant, ou en utilisant le dernier mob de la salle), le guerrier tank pouvait conserver son bonus à la parade durant tout le combat, et paraît donc tout. Votre tank ne prendrait donc pas le moindre dégât pendant tout le combat.
Après que cette astuce fut connue de tous, la maille du Recousu s'est vite fait... recoudre.



Sérieusement, arrêtez de me faire spawn !


L'Opera sans fin

Un bug dans l'Opera de Karazhan et son event vous permettait de respawn à l'infini le Grand Méchant Loup.Tout ce que vous aviez à faire était de revenir parler au PNJ qui lançait l'event et de lui parler sans arrêt. L'event lançait donc le boss à chaque fois.
Cette astuce de boss infini ne marchait que sur le loup, mais certaines guildes en ont largement fait un avantage. Ils le faisaient pop des centaines de fois, accumulant les Écussons de Justice et les Cristaux de vide. Beaucoup de ces joueurs furent bannis ou suspendus une fois que Blizzard eut vent de ceci.


Je vais juste m'y accrocher pour la prochaine fois

Durant la rencontre de Kael "thas au Donjon de la Tempête, vous avez l'opportunité d'obtenir et d'équiper des armes légendaires à utiliser contre lui. Si vous mourriez lors d'un wipe, vous perdiez ces armes jusqu'au retour de la P2. Mais que se passerait il si vous pouviez les avoir dès le début du combat et ainsi les utiliser en P1 également ?
Des joueurs comprirent comment réaliser cet exploit – en fermant le client du jeu pour mimer une fausse déconnexion. Heureusement, ils ne pouvaient pas emporter les armes hors de l'instance, mais ils pouvaient s'en servir lors du prochain try, boostant ainsi leur DPS de phase 1 (et par la même occasion la survivabilité du tank).


Mot de l'ombre : World First

Durant son heure de gloire, Dame Vashj de la Caverne du Sanctuaire du Serpent était considérée comme l'une des boss de raid les plus durs que le jeu ait jamais vu. En mars 2007, plus de deux mois après que la Caverne sortit avec Burning Crusade, la guide européene Nihilum posta des screens des loots de Dame Vashj et proclama qu'ils avaient le world first kill. Nihilum était une des guildes dominante à l'époque, gagnant 20 world first avec l'extension – près de trois fois plus que leurs plus proches rivaux.
Il n'y avait qu'un seul problème : un de leurs ex membres nommé Lewt raconta que Nihilum avait en fait exploité un bug pour tuer Dame Vashj. Tout comme Tranchetripe et d'autres boss, la mécanique tournait encore autour du sort Intervention Divine. Utiliser le sort faisait disparaître les pilliers connectés à la vie de la Dame, la laissant avec un PV. Lewt utilisa une pierre d'âme et la tua avec un seul Mot de l'ombre : Mort. Il fournit même un screenshot pour le prouver. Il ne s'arrêta pas là, médisant sa guilde sur de précédents exploits au repaire de l'Aile Noire, sur des pratiques d'achat de gold en argent réel, et également une surprenante situation où un officier de la guilde payait le GM avec des billets bien réels.
Kungen, le leader de la guilde, dit que Nihilum ne savait pas pour ce bug et fut très surpris lorsqu'il arriva. Notez qu'il n'a jamais contredit la théorie d'avoir reçu de l'argent...
Le monde ne saura sans doute jamais ce qui arriva réellement ce jour là, mais il semble certain que quelque chose sentait le poisson dans cette caverne.


Encore plus seul que d'habitude

Les boss de raid de Wrath of the Lich King non plus n'ont pas échappés aux exploits de raid. L’extension amenait de nouvelles raisons d'exploiter des bugs et autres astuces par le biais des hard modes et des hauts faits. L'un des plus difficile était le haut fait Dans la nuit noire, en tuant l'ultime (?) boss d'Ulduar, Yogg-Saron dans sa difficulté maximale (sans gardien). Yoggy était loin d'être une partie de plaisir même dans les difficultés les plus basses, ainsi lorsque la guilde US Exodus fournit des screens de leur down + HF, bien des joueurs furent impressionnés.
Mais d'autres furent sceptiques. La guilde européenne Ensidia clama qu'Exodus avait utilisé une exploitation de bug sur la partie la plus dure du HF. Tout comme Nihilum dans Burning Crusade , Ensidia était la guilde majeure de Wrath of the Lich King, gagnant 20 world firsts. Selon Ensidia, Exodus avait réussi à mettre les adds de la phase finale dans un mode perpétuel d'évasion, les rendant négligeables. Sachant combien le management de ces adds était difficile sans l'aide de Thorim, les annuler rendait la rencontre bien plus abordable.
Blizzard enquêta sur cet incident, et vu qu'Exodus avait bien pris l'avantage d'une mécanique pour réaliser ce bug. Ils le réparèrent, et suspendirent les membres d'Exodus durant 72 heures. La guilde ne fit que dire que sans cela, le boss n'était pas prévu pour être tuable, une façon tacite d'admettre sa culpabilité.



C'est trop tard pour monter un ingé ?


La cascade ingénieuse du Roi liche

Quand Ensidia accusa Exodus d'avoir utilisé un bug pour vaincre Yogg-Saron, Exodus répliqua en disant qu'Ensidia usa du même genre de méthodes dans le passé. Ensidia, bien sur, s'en défenda et parla d'avoir simplement " usé intelligemment des mécaniques du jeu ". Dans le cas du world-first du Roi Liche Arthas en revanche, les membres d'Ensidia furent peut-être trop rusés pour leur bien.
Le 3 février 2010, Ensidia posta des screens de leur World-first. Le jour suivant, Blizzard leur infligea la même suspension de 72 heures qu'Exodus avait subi. Leurs loots et leurs hauts-faits furent retirés. Mais à la différence de la suspension d'Exodus, celle d'Ensidia provoqua un tollé général.
Leur exploit se servait d'un outil d’ingénierie, la Bombe en saronite. Ces bombes causèrent l'un des bugs de WoW les plus étrange. S'en servir pouvait en effet reconstruire la partie de la plateforme qu'Arthas détruit selon les phases, offrant ainsi plus de place aux joueurs. Ainsi les val'kyrs qui tente de vous déposer dans le vide vous déposaient cette fois gentiment sur la plate forme nouvellement créée. Probablement qu'ensuite, elles vous passaient un petit coup de balais sur vos habits froissés et s'en allaient en s'excusant auprès de vous.
Ensidia clama qu'ils ne pouvaient savoir ce qui causait le bug du fait que leurs voleurs utilisaient souvent ces même bombes pour avoir un gain de DPS. Un autre membre contredit ces arguments, et énonça qu'Ensidia avait clairement identifié les bombes comme étant la source du bug et avaient donc continués de s'en servir.
Les joueurs débattirent longuement pour savoir si une guilde devrait être pénalisée d'un bug dont ils ne connaîtraient pas la source initiale. Certains pensaient qu'Ensidia aurait du parler à Blizzard du bug, et que proclamer un world first dans des circonstances si peu sportives était très malvenu.


Plus un Paragon

Ce ne fut pas Ensidia mais leur rival européen Paragon qui fit finalement le first kill d'Arthas en HM. Durant Cataclysm, ils ajoutèrent les first de Sinestra et de Ragnaros HM à leurs trophées.
Puis vint le patch 4.3, et avec lui le nouvel outil de Recherche de Raid. Comme beaucoup de nouveaux systèmes, celui-ci connaissait un bug. Il permettait de looter plusieurs fois le même boss par semaine simplement en sortant/rentrant du raid. Beaucoup de guildes utilisèrent ce bug pour se stuffer. Parmi elles, Paragon avait le profil haut.
Une fois encore, Blizzard réagit vite . Ils sanctionnèrent les joueurs par des suspensions et retirèrent les loots reçus. Bien châtié, Paragon fit une lettre d'excuse sur cette situation.





Gardons notre calme

Il est intéressant de voir le schéma qui se forme. Sans aucune exception dans l'histoire de Wow jusqu'à présent, les meilleures guildes de chaque région et extension furent accusées d'exploits raids. Dans la plupart des cas, ces accusations étaient fondées.
Ce fut également le cas dans WoW Vanilla, même si ce n'était pas un exploit mais un hack. La guilde US Overrated était très bien placée en ce temps là. Ils devenaient malades de devoir toujours clean AQ40 (Temple d'Ahn'Qiraj) pour pouvoir avancer sur Naxxramas à l'époque. Du coup, ils ont réalisés un hack pour passer à travers les murs du raid et arriver directement devant C'thun. Blizzard les prit la main dans le sac et fit tomber un marteau de vertu vengeresse sur toute la guilde. Plus tard, celle ci s'en excusa d'avoir mal agi, mais elle clama que ça " valait le coup au final ". Je (WoW Insider) ne peut dire si j'aurais eu la même pensée à leur place. Je me demande si ceux qui furent bannis dans la guilde pensaient tous de la même manière.


Cette chronique des raids exploits s'achève sur une fin perturbante. Les meilleurs raideurs au monde poussent eux même sur leurs limites, et l'on peut comprendre combien il doit être difficile d'utiliser une technique permettant de faciliter un combat. Mais cela vaut-il le coup cependant, quand votre nom et votre réputation en sont souillées à jamais ?
La compétition pour le world first des boss de Mists of Pandaria sera intense. Pour ma part, je pense que ceux qui recherchent ces réussites et l'estime qui en découle ont le devoir de les achever sans la moindre triche ni exploit. Ils écrivent après tout, l'histoire du jeu.



Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: 04.09.12 12:32    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    La derniere croisade : forum de guilde Index du Forum -> SUJETS DIVERS AUTRE QUE JEU -> divers Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  


|video guilde |<calendrier guilde |jeu detente |Album Photo | Portail | Index | creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation