La derniere croisade : forum de guilde Index du Forum


WoW: Stratholme, le mode défi original

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    La derniere croisade : forum de guilde Index du Forum -> world of warcraft -> guides Stratégies donjons/raids/quetes
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
ericnouveau
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 15 Aoû 2009
Messages: 25 139
Localisation: toulouse
grade dans la guilde: mg
Masculin
Point(s): 61 295
Moyenne de points: 2,44

MessagePosté le: 14.08.12 23:46    Sujet du message: WoW: Stratholme, le mode défi original Répondre en citant

WoW: Stratholme, le mode défi originalWoW : Run Baron Rivendare à Strat à Vanilla
14/08/2012 à 16:01 - Actualités -
1 commentaires


Mists of Pandaria introduira comme nouveauté les modes défi, des donjons à compléter le plus rapidement possible en faisant preuve du plus de coordination et de skill possible. Pourtant bien avant MoP, ce genre de challenge existait déjà comme nous le rappelle Scott Andrews de WoW Insider avec ce qui s’appelait à l’époque « Strat 45 ». Retour vers le passé, à la bonne époque de Vanilla , où Stratholme était un véritable enfer pour les joueurs occasionnels.

Isotaque

Strat' 45 - Le mode défi original Un des grands contenus de la nouvelle extension de World of Warcraft, Mist of Pandaria sera le mode défi pour certaines instances. Un mode chronométré qui récompensera les joueurs en fonction du temps réalisé.
Ce que les nouveaux joueurs ne savent pas forcément c’est que WoW Vanilla avait déjà des donjons avec un temps limité. L’un des plus connus reste « Stratholme 45 ». Ce « mode défi » n’était à l’époque qu’une quête où il fallait tuer le Baron Vaillefendre dans Stratholme, 45 minutes après le début de l’instance.
Cette course contre la montre était sûrement l’épreuve la plus difficile de la suite de quête qui permettait d’obtenir le set de donjon numéro 2, appelé aussi T0.5. La suite de quête avait été ajoutée au patch 1.10 mais n’existe plus depuis Cataclysm.
« Strat 45 » était extrêmement convoité. Beaucoup de joueurs cherchaient à réussir cette instance pour continuer les quêtes liées. Peu de joueurs occasionnels y parviendront et l’instance restera un défi jusqu'à la sortie de Burning crusade.

C’est pas vraiment un parcours de santé !

La partie dite « mort-vivante » de Stratholme réservait quelques mauvaises surprises pour un groupe non préparé. Les patrouilles de gargouilles pouvaient effrayer tous les joueurs et les faire se jeter sur d’autres packs de monstres. Et en plus de faire ralentir le groupe pour la quête, cela pouvait le faire tomber s’il n’était pas prudent. Il y avait également Les « Œil de Naxxramas ». Des monstres invisibles qui n’apparaissaient que quand ils passaient très proches du groupe. À ce moment-là, il fallait les éliminer très rapidement ou ils invoquaient d’autres monstres qui ralentissaient encore plus la progression.
À cause de ces dangers, la présence d’un bon tank qui engageait bien et qui connaissait tous les chemins des patrouilles était essentielle. Un bon engagement est beaucoup moins nécessaire dans les instances de nos jours. Excepté pour les groupes de monstres fous à l’entrée du Bastion du Crépuscule.
Stratholme avait beaucoup plus d’ennemis à l’époque que maintenant. La première cour à l’entrée de la ziggourat était inondée par les morts-vivants. On ne pouvait pas espérer tuer tous les monstres si on voulait finir dans les temps. Il fallait engager les bons groupes de monstres et passer par des chemins bien précis. La dernière partie du parcours avant le Baron était une grande cour remplie d’abominations en patrouilles. Elles frappaient fort et posaient des charges de poison sur les joueurs. Si vous en engagiez en trop à la fois, votre parcours était terminé !

Le Baron Vaillefendre

Le Baron n’était pas un boss facile. En plus de faire mal, son sort de zone interrompait toutes les incantations des joueurs. Faire en sorte qu’il soit loin des soigneurs et des DPS distants était essentiel. Rajoutons à ça le fait qu’à WoW Vanilla, les soigneurs n’avaient pas beaucoup de soins de zone. Bref, ils devaient faire attention aux joueurs situés proche du boss, et si le groupe en comportait beaucoup, c’était un peu l’enfer. En plus les groupes de la Horde n’avaient que les prêtres pour avoir une résistance aux dégâts d’ombres. Et s’il n’y en avait pas, c’était un peu perdu d’avance !
Le Baron invoquait aussi des monstres, qu’il utilisait pour se soigner si on ne les tuait pas rapidement. Et malheureusement à l’époque, les dégâts de zones étaient aussi limités que les soins de zones. Alors bien sûr ça dépendait des classes du groupe, mais éliminer tous ces monstres était plutôt difficile. Et si le Baron se soignait, ne serait-ce qu’une fois, il y avait beaucoup de chance que le soigneur succombe aux dégâts trop élevés, ou qu’il soit à court de mana, et alors le groupe tomberait avec lui.
S’il était battu, on libérait sa captive, Ysida, pour finir la quête et pouvoir continuer vers la suite de quêtes pour le T0.5.

La quête de la colère

La difficulté de l’épreuve et sa place dans le début de la suite de quête étaient de bonnes raisons de se plaindre de ce set de donjon 2. Ce set devait servir à des joueurs qui ne pratiquaient pas les raids, et qui pouvaient avoir ici un challenge qui leur donnerait un meilleur équipement. Beaucoup trouvèrent cela juste trop difficile, et accusèrent la suite de quêtes d’être l’inverse de ce que Blizzard avait voulu donner. Qu’elle n’était plus qu’un autre contenu haut niveau pour les joueurs « hardcore ». Le parcours du Baron en 45 minutes étant trop difficile pour ces joueurs, ils ne virent en cette suite de quêtes qu’une autre discrimination envers les joueurs occasionnels.
Et il était vrai que les raideurs, avec un équipement supérieur et des équipes mieux organisées, finissaient le Baron beaucoup plus facilement que les joueurs qui passaient leurs temps dans des donjons. Pourtant l’équipement que donnaient ces quêtes était plus destiné aux joueurs occasionnels.
Mais quoi qu’il en soit le parcours n’était pas impossible pour ces joueurs occasionnels. Il fallait seulement du temps pour comprendre les stratégies et s’habituer aux trajets qu’il fallait prendre dans les différentes salles de Stratholme. Les joueurs devaient vraiment faire attention à tout ce qu’il se passait et être efficaces pour gagner un maximum de temps. Utiliser des bonus n’était pas une mauvaise idée (potion, élixir, nourriture, etc.), mais le point le plus important restait la connaissance du donjon, le chemin à prendre, les monstres à tuer et à ne pas tuer, les bonnes réactions faces a certains monstres… Si tous les joueurs respectaient ça et que le DPS du groupe était suffisant, le Baron pouvait être atteint sans trop de problèmes.

La limite de temps dans les instances

Je n’oublierais jamais la première fois que j’ai fait un tel parcours avec ma guilde. Face au premier boss, c’était vraiment serré, on a failli y passer. On est arrivé au Baron juste à temps. Mais la joie était au rendez-vous quand nous l’avions enfin tué.
Ce genre de courses « contre la montre » ne sont pas vraiment répandues dans les MMO. Un joueur déconnecté ou un peu de lag au mauvais moment, et tout est fini. Les parcours contre la montre sont incroyablement stressants, pour les soigneurs par exemple : il ne faut pas qu’ils soient à court de mana. Aucun échec n’est permis, car si le groupe meurt, tout doit être recommencé depuis le début. Et c’était pire à Zul-Aman, le premier donjon à avoir ce genre de temps limité, ou si le groupe échouait, il fallait attendre trois jours avant de recommencer.
Personnellement, j’hésite un peu à propos du temps limité en instance. Je pense que je préférerais une plus grande difficulté sur les boss et les monstres plutôt qu’une limite de temps. Mais je sais bien que c’est plus facile pour Blizzard de faire des parcours contre la montre, que de faire d’autre contenu haut niveau. Après tout, mieux vaut un « mode défi » que rien du tout !
Et j’aime surtout le fait que le mode défi ne sera pas comme Stratholme 45 ou soit on échoue, soit on réussit. Dans Mist Of Pandaria, pas de réel « échec » avec le timing, les récompenses sont attribuées en fonction du temps effectué. Les plus hautes récompenses ne seront que pour les plus persévérants et talentueux. Et ça n’aura rien à voir avec l’équipement, car il sera uniformisé pour tous les joueurs. Le Baron en 45 minutes était déjà très satisfaisant à compléter, à mon avis ces donjons le seront aussi.



Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: 14.08.12 23:46    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    La derniere croisade : forum de guilde Index du Forum -> world of warcraft -> guides Stratégies donjons/raids/quetes Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  


|video guilde |<calendrier guilde |jeu detente |Album Photo | Index | creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation