La derniere croisade : forum de guilde Index du Forum


Diablo III : Blizzard oblige les possesseurs d'une clé russe à jouer dans cette langue

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    La derniere croisade : forum de guilde Index du Forum -> diablo/diablo2 -> informations
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
ericnouveau
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 15 Aoû 2009
Messages: 25 183
Localisation: toulouse
grade dans la guilde: mg
Masculin
Point(s): 61 510
Moyenne de points: 2,44

MessagePosté le: 16.06.12 17:02    Sujet du message: Diablo III : Blizzard oblige les possesseurs d'une clé russe à jouer dans cette langue Répondre en citant

Une nouvelle polémique s'est ajoutée il y a quelques jours à la liste des couacs entourant le jeu Diablo III : des joueurs ayant investis dans une clé russe du titre se voient désormais contraints par Blizzard de télécharger une version russe du jeu, alors que la version française fonctionnait jusqu'à vendredi dernier. La grogne monte dans la communauté Diablo III.

Nombreux sont les sites proposant d'acheter des clés de jeux vidéo moins cher que dans les circuits plus « fréquentés ». Dans le cas de Diablo III, certains tarifs pratiqués par des sites étrangers affichent une réduction de 50% par rapport à celui pratiqué par Blizzard. Une situation qui a poussé de nombreux joueurs à opter pour cette solution, pour finalement recevoir une clé russe du jeu.

Jusqu'à vendredi dernier, ces joueurs pouvaient profiter du jeu en version française, par le biais du client téléchargé via Battle.net…. jusqu'à ce que le jeu leur demande de télécharger un nouveau client correspondant à la langue associée à leur clé, soit le russe. Une situation qui a, comme on peut l'imaginer, suscité une vague d'incompréhension dans la communauté : de nombreux joueurs, français comme étrangers, se trouvant dans ce cas de figure se sont rendus sur les forums de Blizzard, où l'éditeur et développeur a rapidement réagi.

Un « bug » selon l'éditeur

« La version russe de Diablo III est une version limitée, moins cher, et qui ne permet donc pas la connexion sur un client dans une langue différente. Un bug permettait la connexion au jeu avec un client différent, ce qui n'était pas prévu à l'origine. Les Conditions d'utilisation du jeu russe que vous avez installé étaient toutefois claires à ce sujet. » Tel est le message reçu de la part de Blizzard par un utilisateur, qui l'a publié sur le forum européen de Battle.net. Sur la version américaine, le support explique que plusieurs versions de Diablo III sont « limitées au niveau des langues » à l'inverse de versions internationales qui permettent de jouer en plusieurs langues, comme la version française de base. Une information que l'on retrouve dans la FAQ du jeu :

« Si vous avez acheté Diablo III en version limitée à une langue particulière (russe, coréenne, chinoise traditionnelle…), vous ne pourrez pas changer la langue du jeu. Vous pourrez toutefois jouer dans les trois régions de jeu en utilisant la langue que vous avez achetée. »

Du côté des joueurs, on ne décolère pas : bon nombre des victimes de cette « correction » estiment que Blizzard a fait volte-face pour empêcher les joueurs de jouer avec une clé ne correspondant pas à leur langue maternelle, achetée moins cher à l'étranger. Si Blizzard assure de son côté que « les Conditions d'utilisation du jeu russe » expliquent la limitation en matière de langage, un tel document est difficile d'accès pour qui ne parle pas la langue : notons également que le CLUF n'est accessible qu'au lancement du jeu, et qu'il doit obligatoirement être accepté pour pouvoir y jouer. Néanmoins, la présence de cette condition sur la FAQ du jeu a tendance a donner foi à l'éditeur, même si le blocage tardif de ce bug présumé a de quoi laisser effectivement songeur.

Par ailleurs, sur Twitter, des joueurs français nous ont affirmé avoir rencontré le problème immédiatement après avoir installé la mise à jour 1.0.2b du jeu, déployée en Europe à partir de jeudi dernier : le détail des corrections effectuées n'évoque pas d'éventuel bug lié à un problème de langue dans les versions limitées, comme l'édition russe.

Jouer en russe, ou ne pas jouer

La position officielle de Blizzard n'évoque aucune possibilité de disposer, à ce jour, d'un pack de langue pour pallier ce problème. L'éditeur conseille aux joueurs de « contacter (leur) revendeur afin d'obtenir un remboursement ou échange ». « Si jamais ce dernier n'y est pas favorable, vous avez alors la possibilité de continuer de jouer sur le logiciel russe, ou alors nous faire la demande de conversion de votre licence vers l'Europe. » explique Blizzard, qui détaille cependant après cette « conversion » qui consiste à transformer la licence russe en « édition découverte », qui permet uniquement de jouer à une partie de l'acte 1 en solo. Une situation qui permet aux joueurs de sauver leurs personnages et de conserver leur BattleTag, mais qui les oblige cependant à racheter une licence, française cette fois.

Une situation qui, comme on s'en doute, n'apporte aucune satisfaction aux joueurs concernés, qui estiment que Blizzard a manqué de transparence et n'a pas mis suffisamment cette restriction de langues en avant : un site, nommé Diablo Claim, a été mis en ligne pour recueillir les témoignes des victimes de ce problème. Pour les Français, il est toujours possible de témoigner auprès de l'UFC-Que choisir, qui annonçait hier avoir mis Blizzard en demeure face aux problèmes rencontrés depuis le lancement du jeu

La suite sur Clubic.com : Diablo III : Blizzard oblige les possesseurs d'une clé russe à jouer dans cette langue http://www.clubic.com/jeu-video/actualite-496444-diablo-iii-blizzard-oblige…
Informatique et high tech


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: 16.06.12 17:02    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
ericnouveau
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 15 Aoû 2009
Messages: 25 183
Localisation: toulouse
grade dans la guilde: mg
Masculin
Point(s): 61 510
Moyenne de points: 2,44

MessagePosté le: 16.06.12 17:03    Sujet du message: Diablo III : Blizzard oblige les possesseurs d'une clé russe à jouer dans cette langue Répondre en citant

Après avoir reçu plus de 1 500 témoignages de joueurs de Diablo III mécontents en 4 jours suite à son appel publié la semaine dernière, l'UFC-Que Choisir a décidé de mettre en demeure le développeur et l'éditeur du jeu, Blizzard.

C'est un vent de colère qui souffle actuellement sur Blizzard : alertée par un nombre conséquent de consommateurs mécontents – 1 500 témoignages allant dans ce sens ont été reçus en 4 jours par l'association – et le « peu d'empressement de l'éditeur » à répondre aux griefs qui lui sont reprochés, l'UFC a décidé de réagir.

90% des témoignages reçus pointent du doigt la désormais tristement célèbre « erreur 37 » empêchant le joueur de s'identifier en ligne, et donc d'accéder aux serveurs de jeu. Les problèmes de latence, rendant le titre difficile à jouer, sont également au coeur des reproches. « Comment admettre que Blizzard n'ait pas anticipé le succès de son jeu, pourtant annoncé comme le blockbuster de l'année ? Mais surtout, l'association condamne le manque de transparence de l'éditeur qui, un mois après la sortie du jeu et alors que les dysfonctionnements perdurent, reste avare en explications » explique un communiqué publié hier.

Le DRM en ligne de mire

L'UFC-Que Choisir reprend également les armes contre les DRM, qui ont déjà fait l'objet d'une enquête et de plusieurs plaintes l'année dernière. « Mais Diablo 3 n'est pas un cas isolé. Les jeux connectés sont aujourd'hui la norme et cela ne concerne pas uniquement « le multi-joueurs ». En effet, les éditeurs ont développé des mesures de protection anti-copie (DRM) qui impliquent une connexion à internet permanente. » Chez Blizzard, cette obligation d'être connecté pour pouvoir jouer n'est pas nouvelle. Forcément introduite avec l'arrivée du MMORPG World of Warcraft – logique dans le contexte d'un jeu en ligne – elle est également imposée dans Starcraft II où une connexion à la plateforme Battle.net est obligatoire pour jouer en multijoueurs, mais pas en solo, à condition qu'aucune connexion ne soit détectée. D'autres éditeurs, comme Ubisoft, utilisent la connexion pour authentifier la copie du jeu en cours de partie.

« Les DRM altèrent très significativement les usages, puisque le consommateur ne peut jouir de ce jeu comme bon lui semble (par exemple chez un ami, dans un lieu public, etc.), tout en étant soumis à des dysfonctionnements très gênants (une coupure de réseau qui fait perdre le bénéfice de la partie) et cela sans aucune contrepartie tarifaire (les prix ne baissent pas) » déplore l'UFC- Que Choisir.

L'association annonce donc avoir mis en demeure Blizzard « de remédier sous 15 jours aux différents problèmes dénoncés, et de communiquer sans délai de manière très transparente sur les mesures mises en place pour atteindre cet objectif » et de dédommager les consommateurs ayant subi un préjudice. Dans le même temps, l'UFC est également intervenue auprès de la DGCCRF pour qu'elle réalise une enquête non seulement sur les pratiques de Blizzard, mais également sur « la politique commerciale des éditeurs, plus particulièrement sur la légitimité des mesures techniques de protection qui implique un niveau de qualité de l'accès internet qui n'est pas disponible sur tout le territoire. »

Une annonce qui intervient alors qu'un nouveau bug concernant la duplication d'objets vient d'être dévoilé, entraînant la mise hors ligne des serveurs coréens du jeu pour correction : un bug qui fait désordre quand on sait que Blizzard compte prochainement ouvrir une salle des ventes virtuelle dédiée à Diablo III, qui prendra en compte l'argent réel des joueurs

La suite sur Clubic.com : Diablo III : l'UFC-Que Choisir met Blizzard en demeure http://www.clubic.com/jeu-video/actualite-496246-diablo-iii-ufc-choisir-bli…
Informatique et high tech


Revenir en haut
ericnouveau
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 15 Aoû 2009
Messages: 25 183
Localisation: toulouse
grade dans la guilde: mg
Masculin
Point(s): 61 510
Moyenne de points: 2,44

MessagePosté le: 16.06.12 17:06    Sujet du message: Diablo III : Blizzard oblige les possesseurs d'une clé russe à jouer dans cette langue Répondre en citant

Les autorités coréennes chargées de la protection du Commerce et des consommateurs (Fair Trade Commission) ont lancé une enquête contre l'éditeur du jeu Diablo, Blizzard. Après avoir rencontré des problèmes de connexion, certains joueurs auraient demandé en vain le remboursement du jeu.



Selon la presse coréenne, une enquête a été lancée par la FTC contre Blizzard. L'autorité reproche à l'éditeur de Diablo III de ne pas avoir remboursé certains joueurs qui en ont fait la demande lorsque ces derniers ont connu de nombreux problèmes de connexion. La législation du pays est en effet très protectrice du consommateur et leur permettrait d'obtenir le remboursement du produit.

Pour rappel, certains joueurs ont été confrontés à plusieurs problèmes de connexion. L'éditeur a d'ailleurs reconnu que « l'error 37 indique un problème dans le service d'authentification (l'étape qui vérifie le nom d'utilisateur, le mot de passe et si les conditions d'utilisation ont bien été validées) rencontre un afflux important d'utilisateurs. Certains d'entre eux n'ont alors pas pu procéder à leur enregistrement. Toutefois, nous travaillons à réduire la fréquence de ces problèmes afin que chacun puisse se connecter et jouer aussi rapidement que possible ».

Blizzard explique également dans ses conditions d'utilisation de Battle.net (sa plateforme de jeux en ligne) qu'un joueur doit accepter « tous les aspects de l'utilisation du Jeu ». Il ajoute : « Si vous n'approuvez pas les Conditions d'utilisation, il convient de ne pas ouvrir de Compte en vue de jouer au Jeu, retourner le Jeu à l'endroit où vous l'avez acheté dans les trente jours ou de contacter Blizzard à pour demander le remboursement intégral du prix d'achat dans les trente jours à compter de la date d'achat », précise le service.

Par contre, la plateforme considère que « dès lors que vous acceptez le Contrat de licence et les Conditions d'utilisation, vous ne pouvez plus exiger de remboursement ». Une règle sur laquelle le régulateur coréen devrait être amené à se pencher.

En France, certains joueurs ont indiqué qu'ils avaient communiqué ces problèmes de connexion au jeu solo auprès de la DGCCRF (Direction Générale de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des Fraudes). Reste à savoir quelle oreille prêtera l'autorité aux joueurs mécontents.

La suite sur Clubic.com : Diablo III : la Corée enquête sur des demandes de remboursement de joueurs http://www.clubic.com/jeu-video/actualite-493876-diablo-3-coree-enquete.htm…
Informatique et high tech


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 17:21    Sujet du message: Diablo III : Blizzard oblige les possesseurs d'une clé russe à jouer dans cette langue

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    La derniere croisade : forum de guilde Index du Forum -> diablo/diablo2 -> informations Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  


|video guilde |<calendrier guilde |jeu detente |Album Photo | Index | creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation