La derniere croisade : forum de guilde Index du Forum


Diablo III : le guide technique

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    La derniere croisade : forum de guilde Index du Forum -> diablo/diablo2 -> informations
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
ericnouveau
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 15 Aoû 2009
Messages: 25 070
Localisation: toulouse
grade dans la guilde: mg
Masculin
Point(s): 60 965
Moyenne de points: 2,43

MessagePosté le: 23.05.12 13:06    Sujet du message: Diablo III : le guide technique Répondre en citant

Attendu comme le messie, depuis de nombreuses années et par des millions de joueurs, Diablo III se décide enfin à envahir nos PC. C'est incontestablement l'évènement vidéoludique du moment, et nous avons donc décidé d'étudier la bête d'un peu plus près.

A la manière de ce que nous avons déjà fait avec Battlefield 3 et Batman : Arkham City, ce dossier Diablo III s'attarde sur les différents aspects techniques du jeu. Il n'est donc pas question ici de décortiquer le gameplay, même si l'on peut d'ores et déjà vous assurer qu'il est extrêmement efficace et réjouissant. Ni même de réaliser des benchmarks sur des dizaines de configurations différentes car, fidèle à la tradition Blizzard, le jeu est conçu pour tourner sur des PC de moyenne gamme, voire d'entrée de gamme, et il y a toujours moyen d'adapter les graphismes pour que l'aventure reste fluide.





 


Nous allons en revanche passer en revue l'ensemble des options disponibles, notamment graphiques, ainsi que nous intéresser à la connexion obligatoire à Battle.net, et les problèmes que cela peut causer. Car à la manière du détestable DRM qu'Ubisoft inflige à certains de ses jeux, Diablo III nous oblige lui aussi à rester connectés en permanence, même lorsqu'on ne veut faire que du solo. La possibilité pour les joueurs d'acheter, et surtout de vendre, de l'équipement virtuel avec de l'argent réel renforce quant à elle les questions de sécurité des transactions et de protection du compte.

 


La suite sur Clubic.com : Diablo III : le guide technique http://www.clubic.com/jeu-video/article-492064-1-diablo-3-guide-technique.h…
Informatique et high tech


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: 23.05.12 13:06    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
ericnouveau
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 15 Aoû 2009
Messages: 25 070
Localisation: toulouse
grade dans la guilde: mg
Masculin
Point(s): 60 965
Moyenne de points: 2,43

MessagePosté le: 23.05.12 13:07    Sujet du message: Diablo III : le guide technique Répondre en citant

Plus connu pour développer des titres peu gourmands que des mastodontes à la pointe de la technologie, le studio Blizzard a tout de même fait un effort technique pour sa dernière production en date.

Avant tout, il est bon de signaler que Diablo III se montre graphiquement plus évolué que ses prédécesseurs. En valeur absolue, cela tient bêtement du truisme, mais cette assertion est également vraie en valeur relative. Car quand Diablo voit le jour fin 1996, les cartes 3D qu'il ignore commencent déjà à se répandre. Et, quatre ans plus tard, elles sont devenues monnaie courante. Lorsque Diablo II sort en juin 2000, on peut donc dire qu'il est techniquement à la ramasse.



Diablo II : l'avance technologique de Blizzard en matière de cinématiques ne se retrouve pas dans le jeu. 


Non seulement le moteur graphique se contente d'afficher des sprites évoluant dans des décors en 2D isométrique (vaguement "tridimensionnés" par un effet de simulation de perspective assez douteux), mais il reste surtout désespérément bloqué en mode 640x480 pixels. Une résolution que la concurrence et les écrans de l'époque ont abandonné depuis longtemps ! Il faudra attendre encore un an et la sortie de l'extension Lord of Destruction pour que le moteur accepte d'afficher un mode 800x600 pixels (et pas plus). Dans le même temps le moteur 3D de Quake III nous permettait de jouer en 1600x1200....



L'option "Perspective" destinée à simuler un effet 3D dans Diablo II n'était guère convaincante.
 


Ce scénario de l'arrière-garde technologique a bien failli se répéter avec Diablo III. Si le développement du jeu était parfaitement tenu secret depuis le début, et n'a été révélé qu'en 2008, des images d'une version inachevée de 2005 ont tout de même fini par sortir des cartons.







 

Bien que ces captures ne manquent pas d'une certaine élégance et rappellent agréablement le style des deux épisodes précédents, les résultats n'étaient tout de même pas à la hauteur des attentes de Blizzard. Le studio a donc finalement décidé d'annuler totalement cette version du jeu, de repartir de zéro, et d'emprunter la voie d'une 3D plus évoluée et d'un style graphique plus moderne.


Ni client, ni fournisseur, Blizzard se tient éloigné du marché des moteurs graphiques (Unreal Engine, Cry Engine...) et préfère se reposer sur des outils maison. Pour Diablo III c'est le programmeur en chef Jason Regier qui a pris en charge le développement du moteur, créé ex-nihilo. Contrairement à ce que certaines rumeurs laissaient entendre, il ne s'agit donc pas d'un dérivé du moteur de Starcraft II (créé, lui, par Bob Fitch). Grâce à Jason Regier, la série Diablo connaît pour la première fois les joies des animations en temps réel, des ombres portées, de l'antialiasing, et même des effets physiques. Signe que Diablo III est bien décidé à jouer dans la cour de la modernité : l'aventure peut même être parcourue en 3D "relief". De la 2D isométrique à la 3D stéréoscopique, on peut dire que du chemin aura été parcouru !




Entre le premier et le troisième épisode, le Roi Squelette a subi un petit lifting.
 



La suite sur Clubic.com : Diablo III : le guide technique : Le Diablo nouveau revient de loin http://www.clubic.com/jeu-video/article-492064-2-diablo-3-guide-technique.h…
Informatique et high tech


Revenir en haut
ericnouveau
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 15 Aoû 2009
Messages: 25 070
Localisation: toulouse
grade dans la guilde: mg
Masculin
Point(s): 60 965
Moyenne de points: 2,43

MessagePosté le: 23.05.12 13:07    Sujet du message: Diablo III : le guide technique Répondre en citant

La configuration minimum



  • Système d'exploitation : Windows XP/Vista/7 (derniers Service Packs) avec DirectX 9.0c
  • Processeur : Intel Pentium D 2.8 GHz ou AMD Athlon 64 X2 4400+
  • Mémoire vive : 1 Go (1,5 pour Vista/7)
  • Espace disque : 12 Go
  • Carte graphique : NVIDIA GeForce 7800 GT ou ATI Radeon X1950 Pro ou supérieur
  • Lecteur : DVD-Rom
  • Connexion Internet haut débit




Si la fréquence de 2,8 GHz vous inquiète, notez bien qu'elle est associée à un Pentium D. Avec un processeur plus récent, il n'est pas forcément nécessaire d'atteindre cette valeur. Il n'y a pas non plus d'inquiétude à avoir en ce qui concerne les cartes graphiques puisque les puces concernées datent de 2005/2006. Tout joueur qui se respecte a déjà mis à jour sa machine depuis lors. En revanche, le caractère obligatoire de la connexion Internet nous rappelle que nous sommes bel et bien en 2012 et qu'il fait de moins en moins bon être un gamer quand on se trouve loin du haut débit. Même en achetant le jeu en version boîte et en jouant uniquement en solo, il vous faudra passer par les serveurs de Blizzard.


La configuration recommandée



  • Système d'exploitation : Windows Vista/7 (derniers Service Packs)
  • Processeur : Intel Core 2 Duo 2.4 GHz ou AMD Athlon 64 X2 5600+ 2.8 GHz
  • Mémoire vive : 2 Go
  • Espace disque : 12 Go
  • Carte graphique : NVIDIA GeForce 260 ou ATI Radeon HD 4870 ou supérieur
  • Lecteur : DVD-Rom
  • Connexion Internet haut débit




Pour jouer dans les meilleures conditions, Blizzard nous recommande des processeurs et cartes graphiques ayant vu le jour en 2007/2008. Du coup, nombreux sont les joueurs qui pourront pousser les réglages au maximum. Nul besoin de sortir les configurations à base de SLI et de Crossfire ! L'éditeur indique d'ailleurs sur son site web qu'elles ne sont pas prises en compte, et même que leur activation peut engendrer des problèmes. Pour l'anecdote, signalons que le lecteur DVD-Rom est en réalité optionnel puisqu'il est possible d'acheter et de télécharger le jeu directement sur Battle.net (pour un coût supérieur à celui de la version boîte, mais c'est une autre histoire).


Notre config de test



  • Système d'exploitation : Windows 7 64 bits
  • Processeur : Intel Core i7 930 (2,8 GHz)
  • Mémoire vive : 6 Go DDR3
  • Disque dur : SSD Corsair Nova V128
  • Carte graphique : Nvidia GeForce GTX 570 (1280 Mo)
  • Drivers : GeForce 301.24 (beta)
  • Lecteur : DVD-Rom
  • Connexion ADSL 5Mbps réels


Sur notre machine de test, Diablo III tourne autour des 100 images par secondes en 1920x1080, tous détails graphiques poussés à fond. Le positionnement relativement élevé de la caméra permet aux développeurs d'utiliser peu de polygones pour représenter les personnages et les décors. Tout l'inverse d'un FPS par exemple. Du coup, le jeu se montre peu gourmand. Et nous verrons que les options graphiques restent relativement nombreuses, ce qui permet à chacun d'adapter le jeu par rapport à son PC.



 


Testez votre PC
Pour savoir facilement et rapidement si vous pourrez faire tourner Diablo III, n'hésitez pas à utiliser les sites capables d'évaluer le comportement de votre machine par rapport aux configurations préconisées par l'éditeur.

Le site Can You Run it ? propose par exemple ce service. Une fois sur la page principale, choisissez Diablo III dans la liste déroulante puis cliquez sur le bouton de lancement. Après avoir accepté l'exécution du composant ActiveX ou Java nécessaire à la récolte d'informations sur votre configuration, un comparatif avec les configs minimum et recommandée par l'éditeur s'affichera. Le code couleur vert/rouge vous alertera immédiatement sur les éléments de votre PC pouvant se montrer insuffisants.




Can You Run It ? et Game-o-Meter permettent tous deux de prédire le comportement de Diablo III sur votre PC.
 


Le service Game-o-Meter utilise lui aussi les recommandations officielles de l'éditeur, mais il les compare avec votre machine de manière un peu moins théorique. Grâce à la base de données 3DMark qui répertorie plus de 20 millions de benchs, l'utilitaire SystemInfo de Futuremark estime la puissance de votre PC ainsi que celle des configurations minimum et recommandée. Les résultats sont alors plus précis qu'une simple succession de oui/non, puisqu'ils prennent la forme de trois barres de performances horizontales (une pour le processeur, une pour la carte graphique, et une générale). Une bonne manière de voir instantanément si l'on dépasse de justesse les recommandations ou si l'on se situe loin devant.


La suite sur Clubic.com : Diablo III : le guide technique : Les recommandations officielles http://www.clubic.com/jeu-video/article-492064-3-diablo-3-guide-technique.h…
Informatique et high tech


Revenir en haut
ericnouveau
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 15 Aoû 2009
Messages: 25 070
Localisation: toulouse
grade dans la guilde: mg
Masculin
Point(s): 60 965
Moyenne de points: 2,43

MessagePosté le: 23.05.12 13:08    Sujet du message: Diablo III : le guide technique Répondre en citant

Il va falloir s'y faire, ou bien jouer la carte du boycott pur et simple, mais Diablo III nécessite de rester connecté en permanence aux serveurs gérés par Blizzard. Oui, même pour jouer en solo. Du coup, il est important de se pencher un peu sur la question et de sécuriser au maximum son compte Battle.net.


Les bons et mauvais côtés de Battle.net
Inutile de se voiler la face : forcer ainsi l'accès à Battle.net revient à imposer un DRM qui ne dit pas son nom. Impossible de "copier" le jeu, impossible d'utiliser une version pirate, impossible de le revendre d'occasion... les avantages pour l'éditeur sont évidents. Moins pour le joueur qui se dit également qu'il ne pourra plus jouer dans cinq, dix ou quinze ans, quand Blizzard aura décidé de fermer les serveurs. Mais en se forçant un peu, on peut également voir du positif dans ce système. Une fois la clé CD associée au compte, il devient possible de retélécharger le jeu à volonté, sans se soucier de l'endroit où on a rangé la galette. Mieux encore : on peut profiter du jeu dans la langue de notre choix. Pour Diablo III, le passage du français à l'anglais se traduit par exemple par un téléchargement de 2,5 Go de données supplémentaires. Une fois cette étape effectuée, on peut switcher à volonté entre les deux versions.



Avant de jouer, il faut impérativement s'inscrire au service Battle.net
 


Il est à noter que, comme c'est le cas pour World of Warcraft, l'utilitaire d'installation de Diablo III permet de lancer le jeu avant qu'il ne soit complètement rapatrié sur le disque dur. Si cette fonctionnalité est intéressante pour un MMO ouvert, elle est manifestement plus anecdotique dans le cas d'un hack'n'slash. Lorsque Diablo III passe en état jouable, il ne reste plus que 180 Mo de données à télécharger. Dans ces conditions, autant attendre sagement la fin du rapatriement plutôt que de se frotter à d'éventuels ralentissements en jeu ou à des éléments manquants. Enfin, il est à noter que l'omniprésence de Battle.net fait de Diablo III le jeu qui abolit le plus la frontière entre solo et multi, vos amis pouvant même se téléporter dans votre partie "solo" sans avertissement (à moins de cocher l'option qui force la demande d'acceptation). Selon sa sensibilité, on pourra y voir un avantage ou un inconvénient.


Grâce à Battle.net, jouer à plusieurs n'aura jamais été aussi simple.
 


Tout nouveau, tout chaud : le Battletag
Après avoir tenté d'imposer le concept d'identité réelle pour sa plateforme Battle.net (et s'être pris une levée de boucliers de la part des utilisateurs soucieux de conserver leur anonymat), Blizzard introduit avec Diablo III l'idée du BattleTag. Il s'agit d'un pseudonyme un peu particulier, qui se voit systématiquement accolé d'un numéro à quatre chiffres (exemple fictif : clubic#1234). Une manière intelligente de concilier unicité et liberté puisqu'il devient possible de conserver le pseudo de son choix, même s'il est déjà utilisé par d'autres personnes, sans pour autant qu'on puisse être confondus.



Un BattleTag = un ami !
 


Dans la plupart des cas (liste d'amis, forums....) seule la partie "lettres" est visible, mais la partie "chiffres" reste nécessaire pour ajouter quelqu'un en particulier dans sa liste d'amis, et peut être affichée à la demande dans les forums en cas de doute sur l'identité de quelqu'un. Pour autant, ce n'est pas forcément une raison pour manquer d'originalité et choisir de s'appeler Titi ou Toto, d'autant plus qu'il n'est pas possible de changer de BattleTag comme de chemise. Pour l'heure, Blizzard ne donne la possibilité d'effectuer un changement de BattleTag qu'une seule fois. Ensuite, cela devient tout simplement impossible.

Sécuriser son compteLes règles de base
Veillez à choisir un mot de passe le plus complexe possible, qui comporte à la fois des chiffres et des lettres. Ne le passez jamais à personne. Ne vous connectez pas à votre compte depuis un ordinateur inconnu, car la présence d'un keylogger est toujours possible. Ne négligez pas le rôle des antivirus et des antimalwares sur votre propre machine. Et faites en sorte de ne pas utiliser votre mot de passe Battle.net pour d'autres services, surtout s'ils sont en rapport avec le jeu. Il est par exemple très facile pour les hackers de pirater un quelconque forum Diablo III puis de réutiliser les mots de passe ainsi récupérés pour essayer de se connecter au jeu.


L'authenticator à la rescousse

Pour une sécurité maximale, Blizzard propose de lier un Authenticator au compte Battle.net. Cet outil physique coûte moins de 10 euros et renforce considérablement la protection du compte. A chaque pression sur son unique bouton, l'Authenticator renvoie un code à six chiffres. Ce code n'est valable qu'une seule fois et doit être rentré par le joueur sur l'écran de connexion du jeu. Ainsi, même un individu qui connaitrait votre mot de passe ne pourra utiliser votre compte, s'il ne vous vole pas aussi votre Authenticator. La probabilité de se faire pirater s'en trouve considérablement affaiblie. De nombreux joueurs se demandent comment fonctionne ce gadget, qui ne peut communiquer directement avec les serveurs Battle.net. La clé de l'explication réside dans le fait que le joueur doit initialement associer le numéro de série de l'outil à son compte. Dès lors, les serveurs savent quel Authenticator correspond à quel compte. Comme chaque Authenticator retourne des codes différents en fonction de l'heure (ou plus exactement du code temporel de son horloge interne) et de son algorithme spécifique, il est facile pour Blizzard de vérifier si les données entrées par le joueur dans l'écran de connexion sont valides ou non. Les principes de la cryptographie font le reste : même en connaissant un code retourné à un instant T et le numéro de série de l'outil, il n'est pas possible d'en déduire l'algorithme qui génère les codes.



Derrière l'Authenticator vendu par Blizzard se cache en réalité le Digipass Go 6 de la société Vasco, qui possède les spécifications suivantes :


  • Poids : 14 grammes
  • Dimensions : 9,8 x 25,9 x 62,7mm
  • Horloge temps réel : fournit les valeurs temporelles à l'algorithme
  • Algorithmes de cryptage supportés : DES, 3DES and AES
  • Batterie : non remplaçable, durée de vie estimée à 7 ans



Les versions logicielles
 
En parallèle de l'Authenticator physique, Blizzard propose gratuitement le Battle.net Mobile Authenticator. Cette application est disponible sur iTunes, Google Play, BlackBerry App World et Zune.

 
WinAuth est un portage non-officiel de cette application, pour Windows. Ainsi, plus besoin d'avoir un quelconque objet physique (ni Authenticator, ni smartphone) à portée de main.

 
Online Authenticator va encore plus loin, puisque ce service fonctionne exclusivement en ligne. On peut donc l'utiliser facilement depuis n'importe quel PC.

Il va sans dire que seules les versions officielles sont conseillées par Blizzard, même si les autres restent efficientes. Du point de vue de la sécurité, on peut les classer dans l'ordre suivant : Authenticator physique, application officielle sur smartphone non modifié, application officielle sur smartphone modifié, application Windows, service web.

Dans tous les cas, il n'y a pas à s'inquiéter outre mesure puisque toutes ces solutions n'ont jamais connaissance de votre mot de passe Battle.net. A moins d'installer un keylogger en parallèle, elles ne peuvent donc compromettre la sécurité de votre compte.


Dans l'ombre de Diablo, les hackers rôdent... 


A l'inverse, n'allez pas croire que l'Authenticator est une solution fiable à 100%. Preuve en est que certains joueurs de Diablo III, pourtant protégés par la solution Blizzard, ont d'ores et déjà retrouvé leur personnage nu comme un ver et sans une pièce d'or en poche. Moralité : jouez plutôt avec des amis que vous connaissez qu'avec des inconnus dans des parties publiques. L'origine de ces attaques est encore inconnue à l'heure actuelle (certains commencent à soupçonner une faille du côté des serveurs) mais une chose est sûre : avec l'ouverture prochaine de l'hôtel des ventes en argent réel, les hackers sont plus motivés que jamais pour s'approprier le bien d'autrui.

Nous comptions d'ailleurs évoquer le fonctionnement de l'hôtel des ventes en argent réel, mais son ouverture ne cesse d'être repoussée. Initialement prévue pour la sortie du jeu, puis envisagée pour le 22 mai, elle est actuellement fixée au 30 mai. Si besoin, nous ferons une petite mise à jour de l'article le moment venu.

La suite sur Clubic.com : Diablo III : le guide technique : Battle.net : passage obligé ! http://www.clubic.com/jeu-video/article-492064-4-diablo-3-guide-technique.h…
Informatique et high tech


Revenir en haut
ericnouveau
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 15 Aoû 2009
Messages: 25 070
Localisation: toulouse
grade dans la guilde: mg
Masculin
Point(s): 60 965
Moyenne de points: 2,43

MessagePosté le: 23.05.12 13:10    Sujet du message: Diablo III : le guide technique Répondre en citant

Installation
Si le débit vous semble lent durant le processus de téléchargement (pour les versions dématérialisées), de déblocage (pour les versions boîtes) ou de mise à jour du jeu (pour toutes les versions), le problème vient certainement de votre pare-feu. Pour un fonctionnement optimal, l'outil de téléchargement de Blizzard nécessite que les ports 1119, 3724, 4000 (protocoles TCP et UDP) et 6112, 6113 et 6114 (protocole TCP) soient ouverts. L'ouverture des ports 6881 à 6999 (protocole TCP) permet en plus de profiter du protocole BitTorrent. Ce qui peut parfois accélérer les transferts... ou les ralentir. Pour tester les deux configurations, rendez-vous dans le menu Options – Préférences de téléchargement du launcher Diablo III (ou Voir – Préférences du Blizzard Downloader pour la version dématérialisée).




Selon que vous vous procuriez la version dématérialisée ou la version boîte, vous passerez d'abord par le Blizzard Downloader ou directement par le launcher Diablo III.
 


Vous pourrez alors cocher ou décocher la case Autoriser le transfert Peer-to-Peer et voir si la vitesse de téléchargement s'en trouve améliorée. L'option Permettre de jouer rapidement quelle que soit la vitesse du réseau du launcher Diablo III (également appelée Ne pas limiter le téléchargement en tâche de fond dans le Blizzard Downloader) sert quant à elle à maximiser le rapatriement des données en utilisant toute la bande passante de la connexion Internet. Elle est décochée par défaut, car les autres activités dépendantes d'Internet (y compris le jeu si vous le lancez avant qu'il ne soit complètement téléchargé) risquent de se voir ralenties.

Connexion

 

En cas de souci de connexion au jeu, votre premier réflexe doit être de vous rendre sur la page d'état des serveurs. Elle indique clairement lesquels sont disponibles ou en maintenance actuellement. Notons au passage que Diablo III vous permet de jouer sur le serveur de votre choix, indépendamment de votre nationalité ou de votre position géographique. Si par exemple le serveur européen n'est pas accessible mais que celui des Etats-Unis fonctionne, vous pouvez tout à fait y faire un tour pour avoir votre dose quotidienne de massacres. Deux bémols toutefois : les personnages ne peuvent être transférés d'un serveur à un autre, et la latence risque d'être plus élevée sur des serveurs géographiquement éloignés.

Erreur 12
L'erreur 12 appartient normalement au passé puisqu'elle servait uniquement à indiquer aux joueurs qu'ils n'avaient pas encore le droit d'accéder à une région donnée (Asie, Etats-Unis ou Europe). Maintenant que le jeu a été lancé dans tous les pays, elle ne devrait plus jamais apparaître.


Erreur 33

 

L'erreur 33 indique que le jeu n'arrive pas du tout à joindre les serveurs. Ce qui signifie que les services Battle.net sont en cours de maintenance... ou que votre connexion Internet vient de vous lâcher.

Erreur 37

 

Si la fameuse erreur 37 a fait le tour du web depuis la sortie du jeu, c'est parce qu'elle est la plus couramment renvoyée par les serveurs. Elle s'est notamment imposée une bonne partie de la nuit du 15 mai à tous les joueurs qui ont voulu profiter du jeu dès minuit passé. Sans surprise, cette erreur correspond bien à une surcharge des serveurs Diablo III. Seul moyen d'en venir à bout : essayer de se connecter encore et encore...

Erreur 75
Cette erreur est une variante de l'erreur 37. Elle indique elle aussi une surcharge des serveurs Battle.net. Mêmes maux, même remèdes : il n'y a rien d'autre à faire que de retenter régulièrement de se connecter.


Erreur 108
L'erreur 108 est accompagnée du message "Impossible d'ouvrir le fichier Installer Tome 2.MPQE". Elle indique donc que des fichiers sont corrompus. Si l'utilitaire d'installation ne les corrige pas de lui-même lors du processus de vérification, le plus simple est de tout effacer et de recommencer. Dans le cadre d'une version dématérialisée, il est également important de ne pas quitter l'utilitaire de téléchargement lorsqu'il affiche 100%. Il faut le laisser se fermer seul et lancer de lui-même l'utilitaire d'installation.


Erreur 3006

 

Blizzard ne fournit aucune explication sur l'origine de l'erreur 3006 (accompagnée pourtant d'un message relativement explicite : "La requête a expiré") mais assure travailler à résoudre ce problème rare.

Erreur 3007

 

Lorsqu'un joueur se fait brutalement déconnecter du jeu avec une erreur 3007 pour seule compagnie, cela signifie que son PC n'arrive pas à maintenir une connexion stable aux serveurs Battle.net. Un problème logiciel ou matériel sur la machine peut être en cause mais nous tombons alors dans le domaine des cas particuliers. Il reste tout de même possible de minimiser les risques en ouvrant les ports 1119, 3724, 4000 (protocoles TCP et UDP) et 6112, 6113 et 6114 (protocole TCP). Se connecter au chat général dans le jeu aide également à garder la connexion active. Il suffit pour cela de cliquer sur l'icône en forme d'engrenage dans la fenêtre de chat puis de sélectionner Discussions publiques / Général. Enfin, il convient de vérifier l'activation d'un service Windows précis. Pour cela, rendez-vous dans la section Outils d'administration du Panneau de configuration, double-cliquez sur Services, repérez la ligne Ouverture de session secondaire et vérifiez que ce service n'est pas indiqué comme désactivé. Si jamais c'était le cas, passez-le dans un premier temps sur Manuel. Puis, si le problème persiste, choisissez finalement la valeur Automatique.


Qu'on ne s'y trompe pas : entre deux messages erreurs, Diablo III est aussi beau qu'addictif. 


Erreur 3014
Ce message d'erreur ne concerne que les joueurs ayant participé à la bêta du jeu. Pour éviter les problèmes, ils doivent désinstaller totalement la version bêta (quitte à vérifier "à la main" que le répertoire Diablo III Beta a bien été supprimé par l'outil de désinstallation) avant de lancer l'installation de la version définitive du jeu.


Erreur 315300
Cette erreur correspond à un problème d'authentification (nom d'utilisateur ou mot de passe incorrect). Les remèdes sont classiques : vérifier que les données entrées sont les bonnes, que la touche de verrouillage des majuscules n'est pas active, qu'aucun espace n'est venu se loger au début ou à la fin de vos identifiants, etc. Vérifiez également dans votre compte Battle.net (si vous y avez accès...) que la case Pays de résidence de vos coordonnées n'est pas vide. Dans le pire des cas, réinitialisez votre mot de passe via le site web Battle.net.


Pilotes graphiquesAMD
Prenez garde à la version 12.4 des pilotes Catalyst ! Sous Windows Vista et Windows 7, elle pose des problèmes aux possesseurs de cartes Radeon HD 2400, 2600, 2900, 3400, 3600 et 4500. Pour y remédier, il faut installer manuellement le hotfix 12.4a (le module de mise à jour automatique du Control Center ne le prend pas en compte car il s'agit d'un patch exceptionnel). Vous le trouverez sur cette page.


NVIDIA
Pas de problème particulier du côté de chez NVIDIA, mais nous vous conseillons tout de même d'installer les pilotes GeForce 301.42 (tout nouveaux tout chauds) plutôt que de rester sur les 296.10. La dernière version en date permet d'appliquer un effet d'occlusion ambiante, qui améliore le réalisme des scènes grâce à la gestion des ombres auto-projetées. Sachant que le jeu ne gère pas cette fonctionnalité nativement, c'est toujours bon à prendre.


Chipsets intégrés

 

Les cartes, et plus spécifiquement les chipsets intégrés, non supportés par le jeu entraînent l'affichage d'un message "Nous avons détecté que votre carte graphique n'est pas compatible avec Diablo III". Avant de vous précipiter chez votre revendeur pour changer de matériel (ce qui ne serait toutefois pas un mal...), vous pouvez tenter les manipulations suivantes. Lorsque le message d'erreur s'affiche, appuyez sur la touche Echap puis laissez le jeu se lancer et planter. Ensuite, rendez-vous dans le répertoire Mes Documents/Diablo III. Editez le fichier D3Prefs.txt qui s'y trouve, recherchez la ligne DisableTrilinearFiltering "0" et remplacez le 0 par la valeur 1. Faites de même pour la ligne HardwareClass "0" (mettre 1 à la place de 0). Sauvegardez le fichier et relancez le jeu. Le message d'erreur continuera de s'afficher, mais après avoir appuyé sur Echap, vous devriez pouvoir jouer.

Informations sur les performances
Diablo III propose un outil basique mais tout de même bienvenu pour vérifier la fluidité du jeu. La combinaison de touches Ctrl + R affiche en effet, dans le coin supérieur gauche de l'écran et en temps réel, le nombre d'images par seconde obtenu.




Vérifiez la fluidité du jeu et sa latence à tout moment.
 


Et puisque la connexion Internet est obligatoire, il est également intéressant de pouvoir vérifier le temps de latence avec lequel on se connecte au serveur. Pour cela, rien de plus simple puisqu'il suffit de jeter un coup d'œil sur la discrète barre verticale située à droite de la section d'interface principale. Sa couleur (vert/jaune/rouge) ainsi que son taux de remplissage donnent une indication de la qualité de la connexion. Et en passant la souris dessus, une infobulle nous donne précisément le temps de latence, exprimé en millisecondes.

La suite sur Clubic.com : Diablo III : le guide technique : Problèmes et astuces http://www.clubic.com/jeu-video/article-492064-5-diablo-3-guide-technique.h…
Informatique et high tech


Revenir en haut
ericnouveau
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 15 Aoû 2009
Messages: 25 070
Localisation: toulouse
grade dans la guilde: mg
Masculin
Point(s): 60 965
Moyenne de points: 2,43

MessagePosté le: 23.05.12 13:11    Sujet du message: Diablo III : le guide technique Répondre en citant

es options graphiques sont à la fois accessibles dans le jeu et depuis l'écran de connexion. Dans un cas comme dans l'autre, on les retrouve fort logiquement regroupées dans la section Vidéo.


Vidéo
 

EcranAffichage
Trois choix s'offrent au joueur : le classique Plein écran, le toujours bienvenu mode Fenêtré et le plus rare Plein écran fenêtré, qui concilie le meilleur des deux mondes (pas de bordure de fenêtre et alt-tab rapide).


Résolution
Rien de spécial à signaler puisque toutes les résolutions standards sont supportées. Notons tout de même que dans le mode Plein écran Fenêtré, c'est la résolution native de votre moniteur qui est automatiquement appliquée, quelle que soit la valeur que vous aurez choisie ici.


Bandes noires
Cette option se destine uniquement aux résolutions dont le ratio diffère du standard 16/9. Elle permet d'appliquer des bandes noires horizontales afin de retrouver ce ratio. L'image paraît alors plus petite, mais on voit plus de décor sur les côtés.




Si votre moniteur n'est pas 16/9 vous pouvez utiliser l'option Bandes Noires pour retrouver un format large.
 


Synchro verticale
En activant la synchronisation verticale, le nombre d'images par seconde se synchronise avec une fraction de la fréquence de rafraîchissement du moniteur (par exemple 30 ou 60 images par seconde pour un écran fonctionnant en 60 Hz). On vous la déconseille car si le jeu se met à tourner à 59 images par seconde, il n'en affichera alors que 30. L'intérêt de la manœuvre est essentiellement d'éviter les effets de tearing (ces instants où l'image semble se scinder en deux parties). Si vous n'en souffrez pas, inutile de tenter le diable...


IPS max. à l'avant-plan
Une fois cochée, cette option limite le nombre d'images par seconde maximum à la valeur de votre choix. Cela permet de libérer de la puissance pour les autres applications qui tournent derrière Diablo III.


IPS max. en arrière-plan
Même principe que précédemment, mais pour le cas où la fenêtre Diablo III n'est plus celle affichée en avant-plan.


Gamma
 

Le classique réglage de luminosité, qui utilise à la fois un nuancier de gris et un symbole que l'on doit rendre à peine visible.

QualitéQualité des textures
La taille des textures, donc leur netteté, varie selon que vous choisirez Bas ou Elevé. Si votre carte graphique ne comporte que 256 Mo de mémoire vidéo, choisissez la qualité la moins bonne. Avec 512 Mo ou plus, n'hésitez pas à passer à la qualité supérieure car vous verrez une différence qualitative sans observer pour autant un effondrement du nombre d'images par seconde.




On peut observer la différence de netteté des textures sur la porte, les pavés et les vêtements.
 


Qualité des ombres
En théorie, les quatres crans de qualité correspondent aux paramètres suivants :


  • Désactivé : pas d'ombres
  • Bas : ombres du terrain en basse résolution, ombres simplifiées pour les unités
  • Moyen : ombres du terrain en basse résolution, ombres dynamiques en haute résolution à proximité du joueur
  • Elevé : ombres dynamiques en haute résolution sur toute la zone de jeu


En pratique, il est impossible d'observer des effets correspondant à ces descriptions. On observe plus simplement une amélioration progressive de la qualité des ombres, qu'il s'agisse des éléments de décor ou des unités.








L'ombre du héros permet de bien apprécier les quatre rangs de qualité d'ombrage.
 


Par ailleurs, la qualité des ombres est l'un des paramètres les plus importants à prendre en considération si votre jeu n'est pas fluide, car il permet de gagner énormément d'images par seconde. La preuve avec ces chiffres relevés à l'entrée de Nouvelle Tristram :

Qualité des ombresDésactivéBasMoyenElevé
Images par seconde16713312598
 


Rendu physique
Cette option influe sur le réalisme des collisions d'objets et de l'effet de la gravité. En choisissant Bas, la précision des effets est réduite de 75%. En Elevé, aucune réduction n'est appliquée. Les effets physique étant gérés essentiellement par le processeur, il est inutile de toucher à cette option si c'est votre carte graphique qui peine. A l'inverse, elle peut être un bon moyen de soulager un CPU vieillissant.



Un coup dans un baril, et le voilà qui s'écroule en mille morceaux ! 


Densité des détails
Comme pour les ombres, la description officielle de la densité des détails (herbes, buissons...) ne correspond pas exactement à ce qu'on observe. En théorie, les paliers sont :


  • Désactivé : pas de détails
  • Bas : les détails apparaissent à courte distance et sont de faible densité
  • Moyen : les détails apparaissent à moyenne distance et sont de densité moyenne
  • Elevé : les détails apparaissent à une distance élevé et sont très denses


En pratique, on observe effectivement des changements de densité des décorations végétales, mais absolument aucune différence en ce qui concerne leur distance d'affichage. Nous n'avons également relevé aucune différence notable sur le framerate, ce qui laisse à penser que ce paramètre a une influence négligeable sur la fluidité du jeu.








Les différences de densité végétale s'observent sur la partie gauche des images.
 


Anticrénelage
Est-il encore besoin de présenter l'effet d'anticrénelage ? Il permet naturellement de supprimer les effets d'escalier sur les bords des modèles 3D. Sur une machine puissante, la perte d'images par seconde est négligeable quand on l'active. Mais il peut tout de même être intéressant de le désactiver pour gagner en fluidité sur une machine poussive.


AnticrénelageDésactivéActivé
Images par seconde (Nouvelle Tristram)111103
Images par seconde (Campement caché)119109
 




Avec de bons yeux, vous pourrez observer les effets de l'anticrénelage sur le rebord du toit et les contours du héros.
 


Effets réduits
Cocher cette case diminue le nombre de particules affichées lors des effets spéciaux les plus spectaculaires (explosions, sorts...). Avec la qualité des ombres, c'est l'autre moyen principal de gagner de précieuses images par seconde. Il est impossible de le mesurer précisément car aucune bataille n'est semblable à une autre. Mais si vous observez des ralentissements essentiellement pendant les combats, alors c'est définitivement l'option qu'il vous faut cocher.



Plus il y a de monde, plus il y a d'effets spéciaux, plus un PC faible risque de ramer.
 


3D Stéréoscopique
Contrairement à World of Warcraft, il n'y a pas d'option spécifique à activer dans les menus du jeu. Le joueur doit donc s'en remettre aux drivers de son équipement 3D. Nous avons essayé le jeu en 3D Vision et le résultat est honnête mais imparfait, vue de dessus oblige. Le curseur et les descriptions des objets s'affichent trop en avant par rapport au décor et il faut donc tâtonner pour trouver un bon compromis de profondeur. Espérons que les prochains drivers arrangent tout cela automatiquement, histoire que la compatibilité officielle puisse passer de Bonne à Excellente.


Occlusion ambiante
 

Comme nous vous l'indiquions plus tôt, les pilotes NVIDIA GeForce 301.24 permettent d'appliquer un effet d'occlusion ambiante au jeu (ombres plus réalistes, plus nombreuses et plus soutenues grâce à un algorithme d'éclairage plus réaliste). Pour l'activer, faites un clic droit sur le bureau puis cliquez sur Panneau de configuration NVIDIA. Dans Paramètres 3D choisissez Gérer les paramètres 3D. Sélectionnez Diablo III dans la liste (ajoutez-le manuellement si jamais vous l'avez installé dans un répertoire exotique) puis activez l'Occlusion ambiante en choisissant Performances ou Qualité.

Occlusion Ambiante (via le driver)DésactivéPerformancesQualité
Images/seconde (Nouvelle Tristram)1027661
 





L'occlusion ambiante s'observe notamment sur les feuillages de gauche, les branchages de droite et les pierres rectangulaires. Grosse config nécessaire !
 


La suite sur Clubic.com : Diablo III : le guide technique : Les options graphiques http://www.clubic.com/jeu-video/article-492064-6-diablo-3-guide-technique.h…
Informatique et high tech


Revenir en haut
ericnouveau
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 15 Aoû 2009
Messages: 25 070
Localisation: toulouse
grade dans la guilde: mg
Masculin
Point(s): 60 965
Moyenne de points: 2,43

MessagePosté le: 23.05.12 13:11    Sujet du message: Diablo III : le guide technique Répondre en citant

Tout comme les options graphiques, les options de son et de compte sont accessibles indifféremment depuis l'écran de connexion ou "in-game". En revanche, celles concernant l'aspect social, le jeu ou les raccourcis ne peuvent être réglées que depuis le jeu.


Son
 

Volume
Avec une case à cocher pour activer ou désactiver le son et cinq réglages de volume bien différenciés (général, effets, musiques voix, ambiance), on peut dire que la gestion du volume est complète.


Matériel
Cocher la case Inverser la stéréo peut s'avérer plus pratique que de changer le branchement ou le positionnement de ses enceintes. Il est par ailleurs possible de choisir le nombre de sons joués simultanément (16, 32, 64 ou 128).


Sous-titres
La section des sous-titres est surtout utile si vous décidez de passer le jeu en anglais.


Compte
 

Compte de jeuSélection de la langue
Choisissez ici dans quelle langue vous voulez jouer. Anglais, chinois, coréen, espagnol, italien, français, polonais ou portugais : grâce à l'architecture online du jeu, on est vraiment libre de choisir ce que l'on veut. Le cas échéant, le jeu se contente de redémarrer et de télécharger les fichiers audio manquants.


 


Région du serveur
Indépendamment du réglage de la langue, on peut tout à fait décider de jouer sur les serveurs américains, asiatiques ou européens.


Hôtel des ventes
On peut ici choisir la devise que l'on souhaite pour l'hôtel des ventes en argent réel. Cette section est pour l'heure inactive car le service n'est toujours pas lancé. Mais à terme, les européens pourront choisir entre euros, livres Sterlings et roubles. Le continent américain se partagera entre dollars US, dollars australiens, pesos argentins, pesos chiliens, pesos mexicains et réaux brésiliens. L'Asie est quand à elle privée d'hôtel des ventes en argent réel pour des raisons législatives.


Social, Jeu et Raccourcis
 

Ces sections regroupent uniquement des options de gameplay, qui n'ont pas vraiment leur place dans ce guide. Mais nous vous conseillons tout de même de les étudier attentivement lors de votre prochaine partie. Vous y découvrirez peut-être des trésors cachés (le mode personnalisable pour les raccourcis par exemple...).

 


La suite sur Clubic.com : Diablo III : le guide technique : Les autres options http://www.clubic.com/jeu-video/article-492064-7-diablo-3-guide-technique.h…
Informatique et high tech


Revenir en haut
ericnouveau
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 15 Aoû 2009
Messages: 25 070
Localisation: toulouse
grade dans la guilde: mg
Masculin
Point(s): 60 965
Moyenne de points: 2,43

MessagePosté le: 23.05.12 13:12    Sujet du message: Diablo III : le guide technique Répondre en citant

Etudier Diablo III se sera révélé intéressant à plus d'un titre. Car au delà de la qualité du jeu, la nouvelle production de Blizzard préfigure peut-être l'avenir des grosses productions en termes d'architecture. Imposer un fonctionnement client/serveur pour une série qui a toujours pu se parcourir en solo jusqu'ici, il fallait oser ! Cette solution radicale interdit tout piratage (jusqu'à ce que des serveurs privés voient le jour, mais cela devrait rester marginal) et offre un contrôle absolu à l'éditeur. Mais un tel procédé n'est pas sans risque, comme le prouvent les nombreux messages d'erreur auxquels sont confrontés les joueurs, ainsi que les périodes de maintenance où les serveurs sont tout simplement inaccessibles.



Attention, ne pas pouvoir accéder à Diablo III peut donner des envies de meurtre... 


Les questions de sécurité restent tout de même les plus problématiques. Malgré sa politique protectionniste qui s'exprime à travers la promotion de l'Authenticator, la forteresse Blizzard ne semble pas infaillible. Les témoignages de joueurs s'étant fait voler de l'équipement commencent à fleurir un peu trop sur les forums. Et il ne s'agit pas de pertes totalement virtuelles, puisque les objets sont susceptibles d'être vendus aux enchères contre de l'argent réel. Les pirates ont donc tout intérêt à amasser un maximum de butin avant l'ouverture de ce système novateur (ou discutable, voire détestable, selon les points de vue).


Il n'y a pas forcément besoin de beaucoup de polygones pour flatter la rétine... 


Malgré tous les problèmes (avérés et potentiels) de cet aspect 100% en ligne, Diablo III séduit immanquablement, comme le prouve le test de nos petits camarades de jeuxvideo.fr. Par ses mécaniques de jeu, bien sûr, mais aussi par ses graphismes. Blizzard nous prouve une fois de plus qu'un savant équilibre entre artistique et technique peut faire des merveilles. A la fois beau et fluide, Diablo réussit parfaitement son passage à la 3D. Et pour que la réussite soit encore plus grande, les adeptes du seigneur de la terreur n'ont plus qu'à prier pour l'extinction définitive de la désormais légendaire erreur 37...

 


La suite sur Clubic.com : Diablo III : le guide technique : Conclusion http://www.clubic.com/jeu-video/article-492064-8-diablo-3-guide-technique.h…
Informatique et high tech


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 07:03    Sujet du message: Diablo III : le guide technique

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    La derniere croisade : forum de guilde Index du Forum -> diablo/diablo2 -> informations Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  


|video guilde |<calendrier guilde |jeu detente |Album Photo | Portail | Index | creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation