La derniere croisade : forum de guilde Index du Forum


Preview de Call Of Duty Black Ops 2, nous l'avons vu !

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    La derniere croisade : forum de guilde Index du Forum -> autres -> divers
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
ericnouveau
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 15 Aoû 2009
Messages: 25 133
Localisation: toulouse
grade dans la guilde: mg
Masculin
Point(s): 61 253
Moyenne de points: 2,44

MessagePosté le: 19.05.12 14:59    Sujet du message: Preview de Call Of Duty Black Ops 2, nous l'avons vu ! Répondre en citant

Nous sommes partis à Los Angeles, dans les studios de Treyarch, afin de découvrir le prochain Call Of Duty. Informations, impressions, vous saurez tout sur Black Ops II.
Chaque année, c'est le même rituel. Quelques semaines avant l'E3, les médias sont invités par Activision pour découvrir le nouveau Call Of Duty. Sans surprise, il s'agit bien de Black Ops II, développé par Treyarch, un studio à qui l'on doit bien évidemment Back Ops premier du nom, mais aussi World At War. Et comme d'habitude, on s'attendait à une première présentation classique, rapide et efficace. Sauf que, pour une fois, l'éditeur américain a changé sa stratégie : nous avons eu droit à une journée complète pour discuter avec les développeurs et découvrir toutes les facettes de cet épisode qui ne manque pas d'audace.



Treyarch rentre dans une nouvelle dimension

C'est en général un signe qui ne trompe pas. Les petits gars de Treyarch sont extrêmement confiants et ont surtout de la suite dans les idées. Contrairement à Modern Warfare 3, où le pitch du jeu ne nécessite que quelques minutes d'introduction, le contexte de Black Ops II est nettement pus travaillé, plus recherché aussi. On sent que les développeurs ont une véritable vision de ce que représente Call Of Duty, donnant ainsi une direction intéressante à la série.



Alors, comme vous allez le constater au travers de nos colonnes, la formule reste - à peu de chose près - la même, c'est sûr... mais ce nouvel opus contient de vraies nouveautés, significatives. Une évolution dans le fond, comme dans la forme. Studio extrêmement talentueux, Treyarch semble ainsi exploiter tout son potentiel créatif avec ce Black Ops II. Si la recette reste forcément la même, vous allez donc constater que certains ingrédients ont été ajoutés. Treyarch pimente même le tout avec une pincée de prises de risques.


Quand Call Of Duty imagine la guerre du futur

Mais pour commencer, revenons sur le contexte et le scénario. Pour la première fois dans l'histoire de la série, Black Ops II se déroule principalement dans un futur proche, en 2025 plus exactement. Dans l'univers imaginé par Treyarch, les drones ont pris la place des hommes pour devenir des armes redoutables. L'idée étant de donner une vision crédible du futur, entre la science fiction et des faits réels.



Le studio californien s'appuie ainsi sur un tas de références de l'armée et cite des groupes de pirates comme Anonymous. Le livre Wired for War de l'auteur P.W Singer est également une importante source d'inspiration. Ce récit parle notamment de l'importance des drones, mais aussi dans la guerre économique du futur. Et pour cause, Black Ops II exploite le thème extrêmement pointilleux des Rare Earth Elements, ces matériaux précieux qui servent notamment à construire des téléphones portables, téléviseurs et bien sûr des armes. Barack Obama s'est récemment exprimé sur ce sujet, qui risque bien d'être l'une des problématiques de cette prochaine décennie.



Quoi qu'il en soit, Treyarch imagine un scénario catastrophe dans lequel, en 2025, la Chine possède près de 95% de ces fameux Rare Earth Elements, ce qui entraîne une vraie pénurie mondiale. Le fond du sujet est donc alléchant, d'autant plus quand on sait que le scénario est rédigé par David S.Goyer, connu pour avoir travaillé sur l'écriture de l'excellent Batman : Dark Knight. De plus, le futur va permettre aux développeurs de se lâcher davantage, sans être cantonné à un cahier des charges parfois trop restreint. La direction artistique semble pour le moins réussie, dans une ambiance sombre, proche de l'apocalypse, où les robots se mélangent aux humains. Si la campagne se déroule principalement en 2025 (aux quatre coins du globe), on retrouve aussi le système de flash-back, avec des missions à là fin des années 80.


Une formule toujours basée sur le grand spectacle

Le scénario s'articule autour d'un narrateur qui n'est autre que Frank Woods, l'un des héros de Black Ops désormais retraité. Celui-ci revient donc sur son passé pour évoquer le grand méchant de l'histoire : Raul Menendez. C'est ce même terroriste qui, en 2025, va semer la zizanie en prenant le contrôle des drones. Comme il s'agit d'une suite de Black Ops, on retrouve aussi un certain Alex Mason dans les missions se déroulant à la fin des années 80. Puis, dans le futur, le joueur contrôle son fils David Mason. Visiblement, il est question d'exploiter le rapport père / fils dans l'écriture. La première mission que nous avons pu voir se déroule à Los Angeles. Le but de la manœuvre ? Escorter la Présidente des Etats-Unis vers un point sûr. Soudain, une explosion au sein du convoi et tout part en vrille.



Les drones débarquent par milliers pour assiéger la cité des anges. Forcément, après plusieurs épisodes spectaculaires,on ne prend plus la même claque, même si cette séquence grand spectacle bourré d'effets sent bon la mise en scène hollywoodienne façon Michaeal Bay. Par ailleurs, les développeurs utilisent désormais la technique de la Performance capture, plus ou moins semblable à la technologie du film Avatar. Elle permet désormais de capturer toutes les émotions d'un visage humain. Le résultat au niveau de la modélisation faciale est pour le moins saisissant.

Alors évidemment, le moteur reste identique aux précédents volets. Mais la masse d'effets vraiment réussis, comme les jeux de lumière, permettent de gommer les quelques lacunes de ce dernier. Ça fonctionne, c'est beau, explosif et rapide. Le joueur se retrouve donc propulsé dans cette guerre du futur, avec une multitude de nouveaux outils à sa disposition. Eh oui, Black Ops II contiendra bien un arsenal complètement neuf. On découvre par exemple cet écran tactile intégré dans la combinaison du joueur, lui permettant de contrôler des drones à distance.


Strikeforce : la principale innovation du solo

Alors que les tours du downtown de L.A. tombent comme des dominos, le joueur prend le contrôle d'un vaisseau futuriste pour une séquence de haute voltige, où il faut dézinguer une horde d'ennemis en esquivant les immeubles. Un moment plutôt agréable à regarder et toujours fluide, malgré le nombre d'avions considérable présents à l'écran. La conduite de véhicules devrait par ailleurs représenter l'un des éléments les plus importants du gameplay. Le second niveau dévoilé prend place en 1987, au coeur du désert. Nous n'avons vu qu'une courte séquence où le joueur monte à cheval pour une course poursuite effrénée. Originale.

Pour ce qui est des véritables innovations, il faut d'abord se tourner vers un système de choix présent tout au long des missions. Exemple dans les rues de Los Angeles : sélectionner le chemin du dessus permet d'éliminer ses adversaires au sniper, tandis que la route de gauche propose des combats plus rapprochés. Si cela ne devrait pas révolutionner le gameplay, cette idée devrait tout de même apporter davantage de variété au sein de la progression. La vraie nouveauté, qui représente aussi une véritable prise de risque - pour la série - répond au nom de Strikeforce.



C'est un type de mission bien particulier qui intervient tout au long de la campagne (entre les niveaux classiques). Il s'agit d'un affrontement sur une carte fermée, où le joueur a la possibilité de passer à tout moment en vue aérienne pour contrôler l'ensemble des ses unités, des drones jusqu'aux soldats. On peut aussi changer de personnage à sa guise. L'idée étant donc d'offrir des combats plus stratégiques. Un mode intéressant qui a également des conséquences irrévocables sur l'histoire, puisque celle-ci évolue selon ses performances en Strikeforce. C'est donc un élément essentiel. Treyarch nous précise en effet que le jeu contient plusieurs fins, avec de nombreux embranchements narratifs. Ce mode représente en quelque sorte la réponse aux joueurs qui fustigent Call Of Duty pour son côté trop linéaire.

A l'heure où nous écrivons ces lignes, impossible de savoir si le Strikeforce sera également jouable en multijoueurs. Justement, à ce sujet, les développeurs se sont montrés particulièrement discrets. Il faudra sans doute attendre l'E3 ou le COD XP pour en savoir plus... On retient néanmoins une évolution de taille : le multi est jouable en 60 images par secondes, sur PC et consoles. Une bonne nouvelle n'est- ce pas ? Concernant le mode zombies, Treyarch précise qu'il s'agit « d'un jeu dans le jeu », qui bénéficie d'un développement particulier au sein des studios. Il faut donc s'attendre à plus de monstres et des modes de jeux inédits, toujours articulés autour du service Elite. En tout cas, ce Call Of Duty Black Ops II s'annonce comme l'épisode plus ambitieux de la série. On attend maintenant avec impatience de pouvoir découvrir toutes les nouveautés promises pour la partie multijoueurs, où le studio Treyarch sait qu'il est très attendu.

Tellement + sur JeuxVideo.fr : Preview Call Of Duty : Black Ops 2 | Jeu Guerre, Action, Tir sur PC/Xbox 360/PS3 sur JeuxVideo.fr http://www.jeuxvideo.fr/jeux/call-of-duty-black-ops-2/preview-test-call-of-…


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: 19.05.12 14:59    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    La derniere croisade : forum de guilde Index du Forum -> autres -> divers Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  


|video guilde |<calendrier guilde |jeu detente |Album Photo | Index | creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation