La derniere croisade : forum de guilde Index du Forum


Test de jeu / PS3 / Starhawk

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    La derniere croisade : forum de guilde Index du Forum -> autres -> divers
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
ericnouveau
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 15 Aoû 2009
Messages: 25 183
Localisation: toulouse
grade dans la guilde: mg
Masculin
Point(s): 61 510
Moyenne de points: 2,44

MessagePosté le: 19.05.12 14:50    Sujet du message: Test de jeu / PS3 / Starhawk Répondre en citant

Forts du succès de leur précédent titre Warhawk, plusieurs membres du défunt studio Incognito Entertainment ont décidé de poursuivre dans la même voie en fondant dès 2009 leur propre structure baptisée LightBox Interactive. Annoncé l’an passé à l’E3, Starhawk est désormais disponible et s’inscrit dans la droite lignée de son illustre prédécesseur : fans de batailles en ligne, voilà de quoi occuper vos longues soirées d’été !

Nous voici projetés dans un futur lointain, alors que les humains ont découvert une nouvelle source d’énergie salutaire pour l’espèce. Connue sous le nom d’énergie de faille, elle a l’avantage d’être extrêmement puissante et l’inconvénient de se montrer difficile à extraire : de nombreux mineurs sont à pied d’œuvre pour la récolter aux quatre coins de la galaxie, mais les accidents ne sont pas rares et les humains directement touchés par cette énergie mutent en une espèce hybride appelée Outcast.Un solo tutorial classiqueVous êtes Emmet Graves, autrefois l’un de ces mineurs téméraires mais qui a renoncé suite à un incident ayant causé la mort de son frère Logan. L’explosion d’un extracteur a en effet entraîné la contamination de votre équipe par l’énergie de faille, votre propre survie n’étant due qu’à un dispositif inventé par votre ami Sydney Cutter. Cet évènement dramatique, c’est le point de départ d’une nouvelle vie pour Emmet : accompagné de Sydney, il œuvrera désormais pour sécuriser les sites d’extraction en combattant sans relâche les Outcasts.




Vous l’aurez compris, Starhawk se distingue tout d’abord de son prédécesseur par la présence d’une campagne solo comprenant une dizaine de chapitres. Ces missions vous permettront évidemment d’en apprendre plus sur Emmet et Logan au travers de cut-scenes assez simplistes et mal doublées, mais elles font surtout figure de gigantesque tutorial pour bien assimiler tous les mécanismes de gameplay avant de plonger dans le jeu en ligne.

Car il ne faut pas s’y tromper : même si l’on peut saluer la présence d’une campagne solo, son scénario assez plat et sans surprise montre bien qu’il ne s’agissait pas là du cœur du jeu pour les développeurs de LightBox. Qu’on se le dise, Starhawk ne s’apprécie à sa juste mesure qu’en multijoueurs !Une petite dose de stratégieQuoi qu’il en soit, il est préférable de découvrir le gameplay du jeu en compagnie d’Emmet plutôt que directement sur la toile face à des joueurs déjà bien rôdés : si Starhawk partage de nombreux points communs avec Warhawk, il introduit en effet de nouvelles notions à commencer par le système de construction de bâtiments, d’armes et de véhicules.

A la manière d’un jeu de stratégie, vous pouvez en effet à tout moment demander le largage d’équipements supplémentaires pour peu que votre jauge d’énergie de faille soit suffisamment remplie. Comment refaire le niveau? En tirant sur des bidons d’énergie disposés çà et là, ou bien en éliminant des Outcasts.




Une fois la jauge au niveau désiré, vous pouvez faire appel en vrac à un bunker plein d’armes, à des murs permettant de retarder les ennemis, à des tourelles de tir, à des avant-postes garnis de renforts, à des tours de guet, ou encore à différents bâtiments permettant de mettre la main sur quelques véhicules. L’élément demandé est alors largué depuis le ciel, son atterrissage en lui-même pouvant déjà constituer une arme efficace contre les ennemis.

Pour en revenir aux véhicules proposés par le jeu, sachez que l’on y trouve des motos volantes baptisées « jetbikes », des buggies nommés « razorbacks », des tanks lourds ou encore des hawks. Ces derniers, visiblement inspirés des Transformers, se présentent sous la forme d’un robot au sol, et d’un vaisseau spatial dans les airs, la transformation pouvant être effectuée à tout moment par simple pression sur le bouton Rond.

Evidemment les premières missions de la campagne solo se focalisent sur tel ou tel bâtiment, tel ou tel véhicule, afin de vous familiariser peu à peu avec toutes les options disponibles. Plus loin dans l’aventure, vous serez amené à faire vos propres choix et à préparer votre défense contre les vagues ennemies qui s’apprêtent à déferler, le jeu vous laissant en général une trentaine de secondes pour tout mettre au point avant que les choses sérieuses ne commencent.Un gameplay efficaceSi les motos, buggies et tanks disposent d’un armement fixe, votre personnage et les hawks profitent eux d’un arsenal un peu plus étoffé. A pied vous pourrez ainsi utiliser grenades, fusils d’assaut, fusils de sniper, fusils à pompe et autres joyeusetés, tandis qu’à bord de votre robot/vaisseau vous disposerez de différents types de missiles, à tête chercheuse ou non, de mines et de bombes. A noter que dans le premier cas les armes se rechargent grâce à des caisses de munitions trouvées sur le sol, tandis que dans le second cas il vous faudra trouver des power-ups disséminés dans les airs. Parmi ceux-ci, on note d’ailleurs l’existence d’un item de réparation qui vous permet de remettre votre hawk à neuf lorsqu’il a été trop endommagé.




Pad en main, Starhawk fait irrémédiablement penser à son aîné Warhawk : quel que soit le véhicule la prise en main est immédiate, et l’on se surprend à passer d’un vol en jetpack à un buggie ou à un hawk, tout cela dans la même minute et sans jamais perdre pied à cause de commandes trop compliquées. Bref l’accessibilité est au rendez-vous, un bon point pour un titre qui vise à rassembler une grande communauté de joueurs.

On notera passage que le système de visée à pied a été revu et corrigé par rapport au jeu d’Incognito : le bouton L1 ciblera en effet automatiquement l’ennemi le plus proche, mais aucun verrouillage ne sera alors activé et vous devrez donc suivre ses mouvements pour continuer à le toucher !Un multi séduisant mais peu fourniLes fans de Warhawk attirés par sa suite spirituelle seront peut-être un peu refroidis en apprenant que les modes de jeu multijoueurs proposés ne brillent ni par leur nombre, ni par leur originalité. Ainsi, outre les incontournables modes Deathmatch et Team Deathmatch, on a seulement droit à un mode Capture du Drapeau et à un mode Zones déjà vus tous les deux dans le jeu d’Incognito ! Certes ce dernier avait lui aussi essuyé quelques remontrances à ce sujet lors de sa sortie, avant d’être complété par des contenus téléchargeables gratuits, mais on ne sait pas à l’heure actuelle si Starhawk bénéficiera du même traitement…




Heureusement les premières batailles en ligne à 32 joueurs suffisent à prouver que le manque de variété dans les modes de jeu ne nuit en rien à l’intensité de l’action : face à des adversaires bien plus coriaces que dans la campagne solo, les combats sont âpres et la coopération au micro indispensable pour coordonner les manœuvres. La clé du succès réside dans la bonne entente des membres d’une même équipe, et il faudra que certains acceptent de rester au sol pour fortifier telle ou telle installation tandis que d’autres prendront leur envol pour attaquer ou repousser l’ennemi.

Alors certes le plaisir de jeu est bien plus grand aux commandes d’un hawk ou d’un tank qu’à pied armé d’un simple fusil d’assaut, mais force est de reconnaître que ce n’est qu’avec cette complémentarité qu’une équipe peut prétendre prendre le dessus sur l’autre.

Pour être totalement complet sachez qu’il existe aussi un mode coopératif pour deux joueurs dans lequel le duo affronte des vagues d’ennemis successifs : amusant un temps, mais forcément moins excitant que des batailles rangées à 32 !Une bonne maîtrise techniquePour ne rien gâcher, les développeurs de LightBox Interactive nous offrent un titre au rendu agréable, avec des décors aux environnements suffisamment distincts pour ne pas lasser et des effets spéciaux convaincants. Les différentes maps disponibles sont bien pensées, offrant de multiples possibilités à tous les types de joueurs, et si l’on peut sans doute reprocher à l’animation des personnages une certaine rigidité, on ne peut en revanche que saluer la grâce des hawks qui se transforment de manière naturelle. On apprécie aussi la possibilité de jouer à deux sur une même console en écran partagé, sans perte notable dans la qualité.




La bande son n’est pas en reste avec des effets tout à fait adaptés à l’action, et des musiques aux forts relents de western spatial. Les doublages en français sont quant à eux corrects, même si une fois encore l’absence de synchronisation labiale dans les cut-scenes du mode solo fait un peu tâche !

test écrit par Eric


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: 19.05.12 14:50    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    La derniere croisade : forum de guilde Index du Forum -> autres -> divers Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  


|video guilde |<calendrier guilde |jeu detente |Album Photo | Index | creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation